Parc Marin de Blue Bay

Blue Bay Marine park Mauritius @ Laetitia Scuiller EnezGreen
Blue Bay Marine park Mauritius @ Laetitia Scuiller EnezGreen
Blue Bay Marine park Mauritius @ Laetitia Scuiller EnezGreen
Blue Bay Marine park Mauritius @ Laetitia Scuiller EnezGreen

Située sur la côte Sud-Est, la baie de Blue Bay a été proclamée Parc national en 1997 avant d’être déclarée site RAMSAR d'importance mondiale en 2008. Le parc marin de Blue bay se distingue par son exceptionnel jardin corallien qui abrite une multitude de coraux et une faune abondante. Fort de sa riche biodiversité, de sa proximité avec la côte et de ses eaux clémentes et peu profondes, le parc offre les conditions idéales pour le snorkeling.

«Ca vous dit de découvrir le corail cerveau le plus grand de l'Océan Indien ?» Pas d'inquiétude pour trouver un prestataire d’excursions marine sur la plage de Blue Bay. Que ce soit pour des sorties en bateaux à fond de verre ou en randonnées palmées, ils sont près d’une quinzaine à détenir un permis leur permettant d’exercer une activité commerciale dans le parc marin de Blue Bay.

Le corail cerveau le plus âgé et le grand de l'Océan Indien

Ce parc marin est le principal centre d’intérêt touristique de la région et le site de l’île Maurice qui se prête le mieux à l’observation des milieux coralliens. Situé près de Mahébourg, une petite ville côtière du sud-est, la baie abrite un jardin corallien époustouflant tant au niveau de son étendue que de sa biodiversité. Les touristes se rendent à Blue Bay dans le but de visiter le parc marin, le clou de la visite étant le fameux corail cerveau (lobophyllia sp.), un spécimen âgé de plus de 1000 ans qui mesure cinq mètres de diamètre !

Les prestataires sont pour la plupart des descendants de pêcheurs locaux reconvertis dans le tourisme

La promenade en bateau à fond de verre est l’excursion la plus accessible à tous, permettant aux visiteurs de découvrir la magie des lieux tranquillement assis dans leur siège. Pour ceux qui souhaitent profiter du spectacle de plus près, il est possible d’embarquer à bord d’un bateau et de s'immerger sur le site en palmes, masque et tuba. Les reflets bleus céladon du lagon scintillent devant nous comme un irrésistible appel à l’immersion… Nous embarquons avec Dylan  Rossun, un jeune skipper de 20 ans, sur l’un des bateaux qui sillonnent chaque jour de long en large le parc marin de Blue Bay. Dylan a fait ses armes en accompagnant son père, ancien pêcheur local reconverti dans le tourisme. « Quand mon père a jeté l’ancre dans le lagon il y a 10 ans, ils n’étaient que trois opérateurs à l’époque » nous explique Dylan qui connaît les patates coralliennes du lagon par cœur. Nous le suivons dans les méandres du jardin corallien, dans une eau chaude et presque limpide, entre 5 et 10 mètres de profondeur.

Près de 38 espèces de coraux et plus de 72 espèces de poissons tropicaux dénombrés

Nous contournons les patates où batifolent des nuées de poissons de récif, et survolons les massifs coralliens qui se succèdent. Nous sommes épatés par leur diversité : coraux tabulaire, foliacée, de feu, en corne de cerf et en forme de roses… Près de 38 espèces de coraux y sont dénombrés ! La variété de la faune qui s’épanouit dans ce  paradis aquatique est tout aussi remarquable. Les scientifiques y ont recensé 72 espèces qui cohabitent et se croisent dans un merveilleux balai aquatique haut en couleurs : poissons papillons, chirurgiens, cochers, fusilliers, flûtes, demoiselles, perroquets, girelles, anges empereur, sergents major, anémones et poissons clown… Il est même possible de rencontrer des tortues marines qui raffolent des herbiers de pharénogames dont regorge le site.

Les coast guards patrouillent quotidiennement et assurent le respect de la réglementation

D’une superficie de 353 hectares, le parc marin est une zone de loisirs très fréquentée par les touristes et les Mauriciens et dont les activités font vivre plusieurs dizaines de foyers. Plusieurs mesures ont été prises afin de trouver un équilibre entre les activités économiques et le développement durable du site, à commencer par l’installation des bouées d’amarrage permanent qui délimitent les zones réservées à la conservation, à la pêche, au passage des bateaux, à la baignade et au ski nautique. Ces bouées d’amarrage ont été installées sur des points stratégiques du site afin de limiter l’endommagement des coraux par les ancres des bateaux. Les skippers doivent détenir un permis spécial pour pouvoir proposer des excursions marines payantes dans le parc marin. Protéger la faune et la flore marines, conserver la biodiversité, promouvoir la recherche scientifique sur la biodiversité marine et l’éducation et  sensibiliser le public, tels sont les objectifs du parc marin. Les coast guards patrouillent quotidiennement et assurent le respect de la réglementation mise en place auprès des skippers, baigneurs et pêcheurs.

Depuis les débuts de l’activité touristique en 1992, le parc marin a connu une augmentation croissante du nombre de bateaux, on compte aujourd’hui une quinzaine de prestataires à avoir un bateau à fond de verre. D'où l'intérêt de gérer de façon efficace cette zone humide très riche mais fragile, et c'est justement l'objectif premier de la Convention de Ramsar qui vise à "empêcher la perte et la dégradation des zones humides à travers le monde et d'en assurer une utilisation sage et durable, tout en conservant la valeur de leur biodiversité et les services rendus par leurs écosystèmes".

à retenir

Une biodiversité marine exceptionnelle ★★★

Sortant de Mahébourg, vous longez la Pointe Esny jusqu’à la superbe Plage de Blue bay, superbe plage publique bordée par des filaos, accessible à tous.

Le parc marin de Blue Bay regorge de vie et comprend divers écosystèmes qui coexistent tels les bancs coralliens, les herbiers de pharénogames, la mangrove, les macro-algues, les platiers internes dans le lagon... Plus de 38 espèces de coraux dont certains on été datés de 1000 ans, 72 espèces de poissons, 31 espèces d'algues, 2 espèces de mangroves et 4 espèces de pharénogames y ont été identifiés. Le site est également fréquenté par plusieurs espèces de tortues marines.

Une classification d'importance mondiale ★

D’une superficie de 353 hectares, ce site a accédé au statut de parc marin sous le "Wildlife and National Parks Act de 1993", et est devenue zone protégée en 2000 sous le "Fisheries and Marine Act 1998". Depuis 2008, il est classé site RAMSAR d'importance mondiale.

Des prestations accessibles à tous ★

Depuis la plage de Blue Bay, plusieurs opérateurs vous propose une sortie en bateau fond de verre avec plongée PMT (palmes, masque et tuba)le site est à peine à 5 mn de bateau. Grâce au fond de verre, enfants de tous âges et non nageurs peuvent découvrir les merveilles de l’environnement marin sans se mettre à l’eau.

Le snorkelling se déroule dans des conditions idéales pour admirer ce fabuleux jardin corallien entre 5 et 10 mètres dans une eau chaude et presque limpide. Peu farouches, les poissons s'approchent facilement des nageurs.

Face à la plage, l’île aux cocos, véritable joyau tropical, appelle les randonneurs palmés à la détente sous les filaos. Les opérateurs peuvent vous y déposer et revenir vous chercher plus tard.

NOTRE APPRÉCIATION

Site / environnement
3
Qualité prestation
1
Politique durable
1

Informations utiles

Tarif « à partir de » *: 8.00
* Plusieurs opérateurs proposent, depuis la plage de Blue Bay, des sorties en bateau avec plongée PMT (palmes, masque et tuba) sur le site du parc marin qui se trouve à environ 5 mn de bateau. Il est possible de négocier avec l'opérateur pour se faire déposer à l’île aux Cocos après la plongée et de se faire récupérer plus tard. Cette formule courante et se négocie au départ, il faut compter entre 350 et 500 rs soit 8 et 12,5 € par personne. le règlement s’effectue au retour.
Période d'ouverture:
Toute l'année