Hiva Oa Marquises @ Hervé Bré EnezGreen
Hiva Oa Marquises @ Hervé Bré EnezGreen
Hiva Oa Marquises @ Hervé Bré EnezGreen
Hiva Oa Marquises @ Hervé Bré EnezGreen

Carte

Activités et Loisirs

Surplombant la baie de Tahaukau avec une vue époustouflante sur le majestueux mont Temetiu, Hiva Oa Hanakee Pearl Lodge dispose de confortable bungalows construits avec des matériaux naturels et...
Archipel
Atouts géographiques
Hiva Oa Marquises @ Hervé Bré EnezGreen

Des îles d'origine volcanique qui constituent l'un des archipels les plus isolés du monde

Les Iles Marquises sont situées dans l'Océan Pacifique, près de l'Equateur, entre le 8° et 11 ° sud à environ 6000 km du continent Américain et 8000 km de l'Asie du sud-est. Considéré comme l'un des archipels les plus isolés au monde, il est constitué d'une douzaine d'îles principales d'origine volcanique, âgées de 0,4 million à 7 millions d'années.

D'une superficie comprise entre 0,25 km² et 340 km², les terres émergées représentent au total 1050 km², répartis sur environ 700 000 km² d'espace maritime. Les îles les plus grandes sont Nuku Hiva et Hiva Oa.

Le sommet le plus haut est le mont Temetiu, sur l'île de Hiva Oa (1276 m), et quatre autres îles possèdent des sommets dépassant 1000 m et formant des lignes de crêtes souvent ponctuées de pitons spectaculaires, la côte est essentiellement constituée de falaises abruptes où les plaines littorales sont rares.

À l'opposé des atolls si plats et paradisiaques des Tuamotu, les paysages majestueux, tourmentés et escarpés donnent aux Marquises une apparence de forteresses inaccessibles, nettement renforcée par l'isolement géographique de l'archipel.
 

Renaissance du peuple et de la culture marquisienne

L'archipel des Marquises est composé de 12 îles dont 6 sont peuplées et comptent aujourd'hui 8 700 habitants.

On estime qu'au moment du contact avec les Européens, à la fin du XVIIIe siècle, l'archipel abritait entre 50 000 et 80 000 habitants. A la fin du XIXème siècle, le peuple et la culture marquisienne étaient près de disparaître (épidémies, guerres, famines..) : le recensement de 1926 ne comptait plus que 2094 âmes ! La démographie marquisienne remontera dans le courant du XXe siècle et reste aujourd'hui stable. Malgré les bouleversements démographiques, sociaux et religieux provoqués par la colonisation française, les Marquisiens ont préservé une grande part de leurs traditions et valeurs culturelles, par un phénomène de résistance exceptionnel. 

 

Climat 

Les Marquises bénéficient d'un climat équatorial tout au long de l'année avec des températures moyennes élevées (27°C) et voisinent celles de la surface de la mer (28°C).
On distingue deux saisons aux Marquises : saison chaude et très humide durant l'été austral (nov.-avr.), mars étant le mois le plus chaud (27-30°C), saison "fraîche" et plus sèche durant l'hiver austral (mai-oct.), août étant le mois le plus frais (25-28°C).

Contexte environnemental
Hiva Oa Marquises @ Hervé Bré EnezGreen

Les Marquises constituent un écosystème naturel remarquable. Le grand isolement géographique des îles, leur diversité géomorphologique associée à une topographie accidentée, est à l'origine de la diversification d'une flore et d'une faune terrestre et marine uniques et originales. De nombreuses espèces endémiques sont spécifiques à l'archipel, parfois restreintes à une seule île, voire à un seul sommet. La conservation de la biodiversité y trouve des enjeux particuliers à travers la présence de nombreuses espèces floristiques et faunistiques  endémiques, et  notamment d'une riche avifaune.

Les paysages naturels des Marquises sont exceptionnels par la beauté singulière et puissante de ses montagnes escarpées, ses pitons dressés, ses hautes falaises, ses cascades vertigineuses et ses vallées profondes et étroites.

Ses habitants, dotés de connaissances enrichies au cours de leur extraordinaire épopée du peuplement du Pacifique, apprirent à les connaître et à les utiliser pour tous les domaines de leur vie. Ils développèrent un habitat monumental et des arts de la sculpture bien spécifiques à l'archipel. Plus de 700  sites archéologiques et légendaires déjà recensés, constituent un patrimoine exceptionnel dont l'inventaire est loin d'être achevé. Il témoigne d'une population polynésienne importante qui a réussi à se maintenir malgré son isolement, et à construire une culture originale dont certains éléments (tatouage, architecture, sculpture sur pierre et bois, os, écaille...) furent extrêmement développés, et font encore la réputation de la Polynésie française.

 

La biodiversité marine des Marquises est extraordinaire : on peut y observer des dauphins d'Electre, des requins marteaux, des raies mantas et léopards, des barracudas et des poissons scorpions.

Economie maritime

Un témoignage éminent de l'exploration du Pacifique

 

De par la richesse de leur patrimoine archéologique, les Marquises constituent de précieux conservatoires abritant des témoignages exceptionnels pour la connaissance de la société marquisienne et de l'histoire polynésienne.

Les Iles Marquises constituent un témoignage éminent de l'exploration du Pacifique, de la découverte de ses îles, de la constitution d'une civilisation tournée vers l'océan. La découverte de ces îles marque une étape importante dans le peuplement du grand océan Pacifique et dans l'histoire de l'humanité.

Cet épisode de l'humanité a débuté il y a plus de 7000 ans à l'ouest, à partir des rivages de l'Asie du sud-est et de l'Indonésie. Durant leur périple à travers l'Asie insulaire et la Mélanésie, ces peuples apprirent à domestiquer nombre de plantes et d'animaux qui les accompagneront dans leurs migrations. Cette exploration toujours plus vers l'est, à travers un monde maritime et insulaire,  témoigne d'une civilisation qui considérait l'océan, non comme un obstacle en marge du monde continental, mais comme un univers à part entière. Un univers où l'océan est un moyen de subsistance, de déplacement, de découverte et de vie, alors que partout ailleurs les découvertes se faisaient sur la terre ferme ou en traversant des bras de mer. Tout au long de ce périple d'ouest en est, les générations de navigateurs, qui étaient certes des marins mais aussi des cultivateurs, guerriers, artisans..., ont peuplé toutes les îles jusqu'au Pacifique oriental. Les Iles Marquises sont considérées comme l'un des plus anciens foyers de dispersion du peuplement polynésien en Polynésie Orientale : triangle géographique couvrant de part et d'autre de l'équateur l'espace maritime allant de Hawaii au nord, à l'île de Pâques à l'est et la Nouvelle-Zélande au sud.

(sources : UNESCO)

Autres

Évènements culturels 

Mars : Le Mini-festival des Marquises se déroule sur une île différente chaque année.

Au programme des festivités : concours de lever de pierre, concours de préparation de kaaku, le plat marquisien  préparé en pilant le fruit de l’arbre à pain, concours de sculpture de kooka, les grands plats ronds marquisiens.  

Les groupes de danses offrent des prestations exceptionnelles  tandis que l’hymne marquisien est entonné par chanteurs, danseurs et spectateurs pour cloturer les cérémonies.

Très proche de la population et des touristes présents qui se régalent de spectacles de qualité et de délicieux kai kai, ce mini-festival a toujours son succès.

 

MATAVAA O TE FENUA ENATA

Au mois de décembre l'exceptionnel festival des arts des îles Marquises a lieu tous les 4 ans sur l'une des trois îles les plus peuplées de l'archipel des Marquises : Ua Pou, Nuku Hiva, Hiva Oa. 

Le 1er festival des Marquises a eu lieu en 1987 et se perpétue depuis tous les 4 ans pour montrer l'unité des îles Marquises et la spécificité de chacune au travers des chants, des danses, des tatouages, sculptures et autres tapas et couronnes de fleurs... Et pour conclure visiteurs et Marquisiens de retrouvent pour le repas, le traditionnel kai kai marquisien.

Mer / Océan: 
Océan Pacifique

EN BREF

Perdues au coeur du Pacifique, à plus de 1500 km au nord-est de Tahiti, les îles Marquises font partie de ces destinations fascinantes et peu accessibles qui offrent un parfum d'aventure inoubliable à leurs rares visiteurs.

Constitué de douze îles hautes sans relief corallien, l'archipel se distingue par ses paysages volcaniques spectaculaires et son identité affirmée héritée de la "civilisation du tiki". A l'image de ses côtes tourmentées et abruptes et de sa nature généreuse et luxuriante, la culture traditionnelle des Marquises est exceptionnellement riche et vibrante. Gravée dans la pierre, l'os et le bois, dessinée sur la peau, elle se chante et se danse avec une intensité inégalable en Polynésie. Gauguin et Brel y ont trouvé certaines réponses dans leur quête mystique de l'harmonie entre l'homme et la nature  et y sont restés envoûtés à jamais. Troublantes et saisissantes, les Marquises ne laissent aucun visiteur indifférent et peuvent vous révéler la partie "sauvage" qui sommeille en vous.

Informations pratiques

L'île principale des Marquises, Nuku Hiva, ainsi que Hiva Oa sont reliées à Papeete par Air Tahiti en 3h30. Compte tenu de l'éloignement et du budget requis, il est conseillé de séjourner au moins 7 jours sur place pour profiter un minimum de cette destination à part entière, si différente des autres archipels polynésien.

En dehors du transport aérien, il est possible d'embarquer à bord du mythique Aranui3, un cargo mixte dont la mission principale est d’approvisionner les six îles habitées de l’archipel en vivres et marchandises. Cette croisière de 15 jours offre l'occasion unique et originale d’explorer cet extraordinaire archipel polynésien et de rencontrer les habitants dans le cadre de leur quotidien. Seul ravitaillement de fret des Marquises, le bateau est très attendu par la population et chaque débarquement offre l'occasion d'assister au déchargement coloré et à un accueil local chaleureux. 

La haute saison touristique aux Marquises correspond à l'hiver austral (juillet et août) et aux fêtes de fin d'année.

ENEZ'ACTUS

Le Chili stoppe un projet minier de 2.5 milliards

Le gouvernement chilien protège sa biodiversité marine

Premier voilier 100% Energie alternative au Vendée Globe: Conrad Colman

Conrad Colman, jeune Américain originaire de Nouvelle Zélande et vivant en Bretagne  est  le prem

Nouvelle Calédonie : inventaire de la biodiversité méconnue

Un inventaire de la biodiversité calédonienne est mené actuellement par le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) et l’ONG Pro-Natura International dans le vaste programme La Planète revisitée. Si l'archipel est connu pour son taux d’endémisme le plus élevé au monde, la petite faune demeure méconnue. Les scientifiques vont quadriller forêts, cours d’eau, montagnes et fonds marins pour y dénicher de nouvelles espèces.

Ouessant mise sur la relance agricole pour lutter contre la friche

La commune d’Ouessant et le Parc naturel régional d’Armorique lancent un appel à candidature dans le cadre de la mise en place de projets agricoles innovants et respectueux de l’environnement. L'élevage et le maraîchage permettraient de revitaliser et de mettre en valeur l'île tout en générant de l'emploi et des débouchés alliant tourisme et développement de produits locaux.

Atlantique : sabordage du projet de sanctuaire pour baleines

Lors de la 66ème réunion de la Commission baleinière internationale qui se tient en ce moment en Slovénie, les pays pro-chasse à la baleine ont à nouveau sabordé une proposition de sanctuaire de cétacés dans l'Atlantique Sud. Un signe décevant de l'influence politique continue du Japon qui poursuit la chasse commerciale sous couvert de recherches soit-disant scientifiques.

L'île Maurice collabore avec les Seychelles pour une pêche au thon durable

Les Seychelles et Maurice conjuguent leurs efforts en matière de conservation de stock de thon dans la région de l’océan Indien. Dans leur démarche visant à obtenir la certification du Marine Stewardship Council Certification (MSC), les autorités seychelloises ont sollicité l'île Maurice pour la signature d’un accord en faveur d'un nouveau projet d'amélioration de la pêche.

Parc de Saguenay-Saint-Laurent : renforcement des règles d'observation des baleines

Les nombreux utilisateurs du parc marin Saguenay-Saint-Laurent devront respecter de nouvelles règles à compter de janvier 2017. Parmi les nouvelles mesures figurent l'interdiction des jet skis et autres engins de plaisance motorisés et le renforcement des comportements à adopter en présence d’espèces en péril, tel le béluga du Saint-Laurent.

TripAdvisor boycotte les activités en interaction avec les animaux sauvages

Les activités touristiques où le contact avec les animaux sauvages ou les espèces protégées est permis sont en passe de devenir démodées grâce à l'annonce de Tripadvisor. Très influent, le géant du voyage en ligne vient d'annoncer qu'il cesse de vendre des billets pour ces activités et qu'il compte monter un portail éducatif consacré au tourisme avec des animaux.

Moorea : la biophonie, un outil convaincant pour le suivi sous-marin

Après quatre mois d’enregistrements, les scientifiques du Centre de recherches insulaires et de l'observatoire de l'environnement (Criobe) Moorea ont démontré que l’acoustique sous-marine permet d’identifier un environnement sain et que les aires marines protégées de l'île sont efficaces. Effectué dans quatre AMP de l’île et quatre zones non protégées, le suivi a en effet clairement permis de différencier les deux.

Extension de la réserve naturelle des Terres australes françaises

L’extension de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises s’étendra sur plus de 600 000 km². Situé au sud de l’Océan indien, entre les 40e rugissants et les 50e hurlants, cet univers aussi magnifique qu’hostile, abrite des milliers d’espèces endémiques aux îles subantarctiques qui seront bientôt mieux protégées.