Ouessant @ Laetitia Scuiller

Carte

Activités et Loisirs

 Le CEMO propose des animations nature qui permettent de découvrir la faune, la flore et les milieux naturels d’Ouessant.
Découvrez la douceur de vivre du Nid d’Iroise. Que vous optiez pour la cabane nichée dans les arbres, le gîte en bois ou la longère en granit, vos hôtes vous garantissent un séjour en harmonie avec...
La visite de l'écomusée de Niou-Huella est incontournable pour comprendre le patrimoine culturel des Ouessantins. Immersion dans le quotidien et les traditions des îliens de la mer d'Iroise du 19ème...
Découvrez le patrimoine culturel et naturel de Ouessant à travers une sensibilisation à l’écotourisme et suivez le guide de Kalon-Eusa sur les traces de ses aïeules. Une visite guidée fascinante dans...
L'unique centre de plongée de Ouessant garantit aux plongeurs des immersions captivantes. Outre la beauté des paysages, les fonds marins autour de l'île se distinguent par la richesse de la...
Situé au sein de l'hôtel éponyme 4*, le restaurant gastronomique du Château de Sable s'est forgé une belle réputation dès son ouverture. Sa carte mêle subtilement les meilleurs poissons et...
Archipel
Atouts géographiques

C’est la terre la plus occidentale de la France métropolitaine. Plateau culminant s'élevant à 60 mètres au-dessus du niveau de la mer, Ouessant est une véritable île. Elle se trouvait déjà en situation insulaire, il y a 12 000 ans, à la fin de l’ère glaciaire. Dernier fragment occidental de la pénéplaine armoricaine, elle est séparée du continent par la faille du Fromveur, dont le courant marin froid et puissant est redouté par tous les navigateurs. Selon leur exposition aux vents et leur composition géologique (granit ou micaschiste), les côtes de l'île sont escarpées ou parées de jolies baies de sable blanc, mais toutes offrent un spectacle grandiose. 

Si la côte sud est recouverte d'une végétation rase de landes, de bruyères et d'ajoncs, le vallon verdoyant d'Arland abrite les quelques rares arbres de l'île. Dans les jardins poussent des camélias, fuchsias, agaves, aloès et agapanthes qui s'épanouissent sous les embruns grâce à la douceur annuelle du climat.
Longue de huit kilomètres et large de quatre, l’île a une forme rappelant celle d’une pince de crabe, caractérisée par les deux pointes à l’ouest qui encadrent la baie de Lampaul, le village principal.
L’île compte près de 850 habitants (recensement de 2005). En un peu plus de 30 ans, de 1968 à 1999, la population Ouessantine a vu son nombre passer de 1800 habitants à 930, principalement du fait de l’émigration massive sur le continent.
 

Conditions climatiques générales

Grâce à son climat tempéré par l’influence maritime, Ouessant bénéficie de températures douces et régulières. L’île enregistre d’ailleurs l’une des plus faibles amplitudes thermiques de France : 8,5 °C (moyenne de janvier : 9 °C ; moyenne d’août : 17,5 °C). Si les précipitations sont moins abondantes que sur le continent, les vents soufflent toute l’année avec une dominante d’ouest : le Kornog (ouest en breton) qui est un vent souvent violent. On compte une vingtaine de tempêtes par an en moyenne avec des pics en février, où les vents peuvent atteindre force 9 ( 41 à 47 noeuds) et plus sur l’échelle de Beaufort. Des « coups de tabac », avec des pointes de 180 km/h ont plusieurs fois été enregistrés au sémaphore du Créac’h. L’île a notamment été sinistrée en 1930 et en 1960.
Contexte environnemental

Politique environnementale des autorités locales

Avec ses étendues de bruyère sauvage et ses côtes déchiquetées par les vagues puissantes de la Manche et de l'Atlantique qui n'ont laissé que quelques rares plages de galets, Ouessant est une destination d'exception pour les amoureux du grand large et les naturalistes dans l'âme.

Un environnement d'exception protégéIntégré au parc naturel régional d'Armorique depuis 1969, l'île a été classée avec Molène "réserve de biosphère de la mer d'Iroise" par l'Unesco en 1988, et fait partie du Parc Marin d'Iroise créé en 2007. L'île est riche de plus de 500 espèces de végétaux et est considérée comme une réserve ornithologique très importante. Ouessant compte 150 à 200 espèces d'oiseaux résidents et accueille chaque année plus de 400 oiseaux migrateurs. Dès le printemps et jusqu'à la fin de l'été, le Centre d’étude du Milieu d’Ouessant et la Maison du Parc Régional d’Armorique proposent des animations nature qui permettent de découvrir l'avifaune et les milieux naturels d’Ouessant. Situé près du phare du Creac'h depuis 1984, le CEMO accueille toute l'année des observateurs amateurs et des scientifiques. 

Traitement des déchets

Une déchèterie est désormais opérationnelle sur l'île.
Organisation, tri, recyclage... L'association environnementale Pointe Sud a mis en place une commission qui s'emploie à faire le point sur le respect du cahier des charges et des procédures. L'association se bat pour réhabiliter le superbe site de Penn ar Roc'h qui présente l'un des plus beaux points de vue de l'île et qui était utilisé comme décharge à ciel ouvert. 


Electricité

A Ouessant, l'électricité est produite par 2 groupes électrogènes diesel qui consomment 1,8 millions de litres de fuel par an ! Pour réduire son approvisionnement énergétique couteux en raison de son isolement, un programme de maîtrise de l'énergie et de production d'énergies renouvelables a été mis en place en juillet 2009 par le Conseil régional de Bretagne, le Conseil général du Finistère, EDF et l'Ademe. Les Ouessantins ont reçu gratuitement des ampoules basse consommation ainsi que des économiseurs d'eau et bénéficient également d'une aide de 60 % pour l'achat d'appareils de froid plus écologiques. 

Le programme favorise également la production décentralisée d'électricité par énergies renouvelables. L'implantation par EDF dans les années 70 de deux éoliennes n'a pas été convaincante : la première n'a pas résisté aux tempête tandis que la deuxième n'a jamais été mise en service...
Le projet d'hydrolienne baptisée Sabella D10 est en cours. Elle sera immergée dans le Fromveur, le puissant courant marin qui borde l'île et qui peut atteindre 9 noeuds, soit 16 km/h. Actionnée par le flux et le reflux du courant, cette hydrolienne dotée d’une hélice de 10 mètres de diamètre pourra fournir jusqu'à 500 MW d'électricité par an, couvrant ainsi 40% de la consommation énergétique des Ouessantins. Dans le cadre du projet de ferme hydrolienne dénommée Eussabella, trois autres éoliennes sous-marines viendront ensuite compléter le dispositif.

Economie maritime

Économie

Quelques pêcheurs seulement vivent à l’année sur l’archipel, mais les Ouessantins n’ont jamais pu faire de la pêche leur activité principale comme c'était le cas pour les îles voisines (Molène et Sein). Malgré la présence de fonds poissonneux au large, Ouessant ne compte aucun port naturel pouvant accueillir une flottille et ses abords maritimes peuplés d'écueils et de brisants sont très dangeureux. Les Ouessantins se sont donc tournés vers la Royale, implantée à Brest àla fin du 17è siècle, et plus tard vers la marine marchande. En l'absence des hommes partis en mer, les femmes géraient donc seules le quotidien, cultivant le seigle et l'orge, élevant chevaux, vaches et moutons et empierrant les chemins...

Jusqu'à la fin du 19ème siècle, les liaisons avec le continent étaient rares et l'île vivait en quasi autarcie. L'instauration d'une liaison régulière en bateau et l'augmentation des soldes des pères et époux ont conduit à l'abandon progressif de l'agriculture et de l'usage des sols. De même, le petit mouton noir de l’île élevé pour sa laine a cédé la place au mouton blanc élevé en liberté essentiellement pour sa viande. 

Les premiers touristes débarquent dans les années 1850, leur nombre augmentant sensiblement en 1880 lors de la mise en service du premier bateau-courrier à vapeur, La Louise. Aujourd’hui, le tourisme est la principale activité économique de l'île qui accueille quelque 10 000 visiteurs chaque année. Source d'inspiration infinie, les paysages rudes et lumineux de Ouessant et son histoire singulière attirent également les artistes depuis la fin du 19ème siècle. Avec son film muet Finnis Terrae, Jean Epstein est le premier cinéaste à s'intéresser à l'île. 

Evènements nautiques

Environnement maritime

 

Le passage du Fromveur et le Cross CorsenAvec ses îlots, ses rochers à fleur d'eau et ses phares mythiques, il est considéré comme un des hauts-lieux de la navigation. Situé entre l’archipel de Molène et Ouessant, le passage du Fromveur enregistre de très violents courants, qui peuvent atteindre jusqu’à 9 nœuds localement. La navigation y est extrêmement dangereuse lorsque le vent est contre le courant, la mer se creusant considérablement. La navigation sans GPS et carte électronique n'est pas conseillée... 
Depuis la catastrophe de l’Amoco Cadiz en 1978, une route spéciale baptisée "le rail de Ouessant" réglemente ce trafic maritime. La tour du Stiff est la base du centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de Corsen (Cross Corsen). Perchée sur un pilier en béton, surplombé de dizaines d'antennes et paraboles, l'équipe du centre guide les cargos dans le rail et organise les missions de sauvetage en cas d'avarie. 

Les phares de Ouessant

Telle une pierre précieuse, Ouessant est couronnée par 5 phares qui font partie intégrante de son histoire. 
L'île compte deux phares sur terre classés monuments historiques et surnommés les Purgatoires : Le Stiff construit en 1695, qui est le deuxième plus ancien phare de France encore en activité, et le célèbre phare du Creac'h mis en service en 1863, qui marque la coupure entre la Manche et l'Atlantique et balise le rail d'Ouessant. Identifiable par sa tour de 55 mètres de haut et ses bandes horizontales blanches et noires, c'est l'un des phares les plus puissants au monde avec une portée de 32 miles marins. Il pilote ou surveille les phares récemment automatisés.
Les phares de pleine mer sont surnommés les Enfers pour leur condition de vie rigoureuse.  Le phare de Kéréon, dont le dernier gardien est parti en 2004, s'élève sur le récif de Men Tensel (pierre hargneuse en breton) dans le passage du Fomveur. A l'entrée du passage, le phare de La Jument vibre toujours sous l'assaut des vagues d'Iroise. Le Nividic est le point le plus occidental de France. Conçu à l'origine pour fonctionner automatiquement, il fonctionne à l'énergie solaire depuis 1996. 

Les mouillages de Ouessant

Pour les plaisanciers, outre le port du Stiff, il existe un très beau mouillage abrité dans la baie de Porz Goret où des bouées sont mises gratuitement à disposition. La petite baie sert aussi de terrain d'apprentissage aux optimistes du club de voile local et abrite une multitude d'espèces d'oiseaux marins. Un autre mouillage est disponible par beau temps et avec peu de houle sur fond de sable devant la petite plage au sud du village principal de lampaul.

Autres

Particularités culturelles de la destination

« L’île des Femmes », tel est le nom qui pourrait être attribué à Ouessant dont l'activité économique était gérée par les femmes pour pallier à l'absence prolongée des hommes souvent embarqués au long court dans la marine d'Etat ou la marine marchande. Les Ouessantines tiraient alors leur subsistance de la culture, de la collecte d'algues et de l'élevage de quelques bêtes (moutons, vaches, cochons et chevaux rustiques de petite taille). Une partie de l'île était quadrillée de murets de pierres sèches dont certaines encore visibles aujourd’hui, pour protéger les cultures des assauts du vent et des embruns. Les maisons ont été conçues pour résister à de violentes intempéries et la plupart d'entre elles arborent encore aujourd'hui des façades blanches et des volets peints en bleu, deux couleurs traditionnellement liées à la Vierge Marie.
 

Résumé historique

Dès la fin du XVIIème siècle, la marine de guerre "La Royale" s'établit à Brest et réquisitionne les hommes de l'île. Cet engagement forcé éloigne les hommes de l'île pendant de longues périodes. Les femmes prennent alors les rennes pour survivre, principalement grâce à l'agriculture. Les Ouessantins ont été de tous les combats lors des batailles livrées au XVIIIème siècle contre la flotte anglaise. Sous les règnes de Louis XV et Louis XVI, ilsont souvent donné leur vie au "service du roi". Plus tard, ils ont participé à l'aventure coloniale en s'embarquant dans la marine. A la fin du 19è siècle, la majeure partie des habitants de l'île était soit pêcheur ou soit canotier des bateaux de sauvetage de la SNSM mis en service depuis 1865. Des Ouessantins se sont illustrés dans des sauvetages tels que ceux du "Drummond Castle" et du "Vesper," grâce à l'intervention de Rose Héré, devenue héroïne nationale. François Morin est une autre figure locale du sauvetage ouessantin. L'ancien canot de la SNSM portant son nom a été restauré et reconnu "bâtiment d'intérêt patrimonial" en septembre 2010 au titre des Monuments Historiques. En 35 ans de carrière à Ouessant, il a assuré 198 sorties de sauvetage (dont celui de "l'Amoco Cadix") et 250 transports sanitaires.

 

Festival à Ouessant

Les festivals Musiciennes à Ouessant et le Salon du Livre Insulaire sont devenus des rendez-vous culturels très prisés et ont permis de développer un tourisme qualitatif avec des séjours prolongés ; une tendance que les Ouessantins souhaitent  aujourd'hui intensifier. 

Le festival Ilophone, qui a lieu chaque année à la mi-septembre, a été créé dans le même esprit en dehors de la saison touristique. Le chanteur Christophe Miossec, dont le siège du fan-club se trouve sur l'île, est à l'origine de ce festival avec son ami Yann Tiersen, qui a notamment enregistré un album sur l'île.  

Mer / Océan: 
Atlantique

EN BREF

Ouessant émerge des flots impétueux de l'Iroise à plus de 20 km au large des côtes finistériennes. Cette terre de landes et de bruyères aux côtes déchiquetées est surveillée par une armada de phares. Outre sa beauté sauvage, l'île se distingue par son histoire empreinte du courage des femmes, des naufrages et des aventures au long cours. Enez Eussa, qui signifit en breton "l'île la plus haute", offre des paysages grandioses et lumineux, garants d'un séjour authentique dans un environnement préservé. Bien que classée réserve de biosphère de l’Unesco et intégrée au sein du parc marin d’Iroise, l'île est pourtant située aux premières loges d’un des passages maritimes les plus fréquentés du monde, le rail d’Ouessant, qui enregistre un transit quotidien de 150 bateaux et un total de 50 000 bateaux par an… 

Informations pratiques

Accès et transport

Ouessant est située à 20 km du port du Conquet, dans le Finsitère. 

Transport en bateau 
Les navettes des compagnies Pen Ar Bed et Finist'Mer relient quoitidiennement l'île depuis Le Conquet, Lanildut, Brest et Camaret. Il faut compter entre 40 et 90 mn de navigation, selon le port d'embarquement et la formule directe ou balade.
L'embarcadère principal de l'île se trouve sur le port du Stiff à 3 km du bourg de Lampaul. 

Transport en avion
Il est également possible de se rendre sur l'île en avion depuis l'aéroport de Brest-Guipavas avec la compagnie Finist'Air qui propose des liaisons quotidiennes. La traversée - d’une durée de 20mn - s’effectue à bord d’un Cessna Caravan I - C208 (9 passagers). La vue aérienne de l’archipel de Molène est magnifique.

Des taxis sont disponibles à l'arrivée du bateau ou de l'avion pour vous emmener jusqu'à votre hébergement. 

Balades à Ouessant

A pied ou à vélo :
Vous pouvez emprunter les 35 km de sentiers côtiers pour faire le tour de l'île. Il existe trois points de location de vélo sur l'île, basé à Lampaul. 

Ecotours avec Kalon Eusa :
Véritable pionnière de l'écotourisme sur l'île, Ondine Morin fait découvrir les sites les plus remarquables d'Ouessant et parvient à transmettre ce supplément d'âme qui rend si spécial ce bout de terre dominé par les phares et balayé par les tempêtes. La jeune guide maîtrise à merveille l'art de raconter la vie d'autrefois et veille à minimiser l'impact environnemental des tours guidés. 

En bateau :
Des sorties en mer à bord de l'ancien canot de sauvetage restauré, le "Patron François Morin", sont organisées autour de l'île et vers les phares en mer. Les inscriptions se font durant la saison estivale auprès de l'office du tourisme qui est ouvert toute l'année au bourg de Lampaul.

Les mouillages de Ouessant

Pour les plaisanciers, outre le port du Stiff, il existe un très beau mouillage abrité dans la baie de Porz Goret où des bouées sont mises gratuitement à disposition. La petite baie sert aussi de terrain d'apprentissage aux optimistes du club de voile local et abrite une multitude d'espèces d'oiseaux marins. Un autre mouillage est disponible par beau temps et avec peu de houle sur fond de sable devant la petite plage au sud du village principal de lampaul.

Nautisme

Très actif, le centre nautique du Kornog de Ouessant propose des stages de planche à voile, de 420 et d'optimistes qui se déroulent sur une semaine et par demi-journées. Le centre loue également des kayaks d'une heure à quatre heures et certaines années organise des tours de l'île à la voile. Certains membres du centre nautique participent à des régates tel que le tour du Finistère ou le tour de Bretagne en planche à voile et sont présents pour le rassemblement des vieux gréements qui se tient tous les quatre ans à Brest ...

ENEZ'ACTUS

Le Chili stoppe un projet minier de 2.5 milliards

Le gouvernement chilien protège sa biodiversité marine

Premier voilier 100% Energie alternative au Vendée Globe: Conrad Colman

Conrad Colman, jeune Américain originaire de Nouvelle Zélande et vivant en Bretagne  est  le prem

Nouvelle Calédonie : inventaire de la biodiversité méconnue

Un inventaire de la biodiversité calédonienne est mené actuellement par le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) et l’ONG Pro-Natura International dans le vaste programme La Planète revisitée. Si l'archipel est connu pour son taux d’endémisme le plus élevé au monde, la petite faune demeure méconnue. Les scientifiques vont quadriller forêts, cours d’eau, montagnes et fonds marins pour y dénicher de nouvelles espèces.

Ouessant mise sur la relance agricole pour lutter contre la friche

La commune d’Ouessant et le Parc naturel régional d’Armorique lancent un appel à candidature dans le cadre de la mise en place de projets agricoles innovants et respectueux de l’environnement. L'élevage et le maraîchage permettraient de revitaliser et de mettre en valeur l'île tout en générant de l'emploi et des débouchés alliant tourisme et développement de produits locaux.

Atlantique : sabordage du projet de sanctuaire pour baleines

Lors de la 66ème réunion de la Commission baleinière internationale qui se tient en ce moment en Slovénie, les pays pro-chasse à la baleine ont à nouveau sabordé une proposition de sanctuaire de cétacés dans l'Atlantique Sud. Un signe décevant de l'influence politique continue du Japon qui poursuit la chasse commerciale sous couvert de recherches soit-disant scientifiques.

L'île Maurice collabore avec les Seychelles pour une pêche au thon durable

Les Seychelles et Maurice conjuguent leurs efforts en matière de conservation de stock de thon dans la région de l’océan Indien. Dans leur démarche visant à obtenir la certification du Marine Stewardship Council Certification (MSC), les autorités seychelloises ont sollicité l'île Maurice pour la signature d’un accord en faveur d'un nouveau projet d'amélioration de la pêche.

Parc de Saguenay-Saint-Laurent : renforcement des règles d'observation des baleines

Les nombreux utilisateurs du parc marin Saguenay-Saint-Laurent devront respecter de nouvelles règles à compter de janvier 2017. Parmi les nouvelles mesures figurent l'interdiction des jet skis et autres engins de plaisance motorisés et le renforcement des comportements à adopter en présence d’espèces en péril, tel le béluga du Saint-Laurent.

TripAdvisor boycotte les activités en interaction avec les animaux sauvages

Les activités touristiques où le contact avec les animaux sauvages ou les espèces protégées est permis sont en passe de devenir démodées grâce à l'annonce de Tripadvisor. Très influent, le géant du voyage en ligne vient d'annoncer qu'il cesse de vendre des billets pour ces activités et qu'il compte monter un portail éducatif consacré au tourisme avec des animaux.

Moorea : la biophonie, un outil convaincant pour le suivi sous-marin

Après quatre mois d’enregistrements, les scientifiques du Centre de recherches insulaires et de l'observatoire de l'environnement (Criobe) Moorea ont démontré que l’acoustique sous-marine permet d’identifier un environnement sain et que les aires marines protégées de l'île sont efficaces. Effectué dans quatre AMP de l’île et quatre zones non protégées, le suivi a en effet clairement permis de différencier les deux.

Extension de la réserve naturelle des Terres australes françaises

L’extension de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises s’étendra sur plus de 600 000 km². Situé au sud de l’Océan indien, entre les 40e rugissants et les 50e hurlants, cet univers aussi magnifique qu’hostile, abrite des milliers d’espèces endémiques aux îles subantarctiques qui seront bientôt mieux protégées.

Equipement suggestion

Alternative à l’utilisation de feux à main pyrotechnique, ODEOFLARE MK3 fonctionne à l'aide d'une technologie de 21 diodes LED puissantes, permettant d’être vues à plus de 5 kilomètres et cela sur tout l’horizon (visible à 360°), sur une durée de six heures en pleine illumination.

Un équipement incontournable à bord pour optimiser votre sécurité.

L’excellente visibilité offerte par le MK3 combinée à une plus grande autonomie garantit une sécurité d'autant plus optimale que la séquence lumineuse flash est entrecoupée par le signal international de détresse SOS en morse. 


Le Mk3 imite parfaitement la signalisation visuelle de la flamme tout en demeurant sans danger pour son utilisateur puisqu'il n’utilise pas de pyrotechnie.

Flottant, étanche et résistant à l’eau de mer, le Mk3 a, de surcroît, l'avantage d'être durable, de ne produire aucun déchet polluant pour l’environnement et de n'imposer aucunes contraintes invraisemblables pour son transport, son stockage et son recyclage.


Idéal pour tous les types de repérages et de sauvetages, ODEO FLARE donne plus de temps à tout avion, hélicoptère, équipe embarquée ou terrestre pour localiser la personne en détresse.