Ecosse - Randonnées palmées avec les phoques des Shiant

Phoque gris archipel des Shiant Laëtitia Scuiller EnezGreen
Phoque gris archipel des Shiant Hervé Bré EnezGreen
Phoque archipel des Shiant Hervé Bré EnezGreen
Phoque gris archipel des Shiant Hervé Bré EnezGreen
Phoque gris archipel des Shiant Laëtitia Scuiller EnezGreen

Nager en palmes, masque et tuba, auprès des populations de phoques gris et communs au coeur de l'archipel paradisiaque des Shiant dans les îles des Hébrides.

Nager avec les phoques des Hébrides

Deux espèces de phoques se côtoient dans les îles des Hébrides et au sein de l'archipel splendide et préservé des Shiant : le phoque gris d’Atlantique (Halichoerus grypus) et le phoque commun appelé aussi veau marin (Phoca vitulina). Pour les identifier, il faut savoir que, comme leur nom l’indique, les phoques gris arborent en général une robe couleur gris foncé pouvant parfois être plus pâle, alors que les phoques communs ont une tenue de camouflage leur permettant de se fondre dans les paysages rocheux.

De taille plus imposante, les phoques gris adultes se distinguent aussi par leur longue tête et leur museau busqué qui contrastent avec la tête plus ronde du phoque commun qui semble plus avenant. Attention cependant à ne pas les confondre avec les phoques gris juvéniles qui leur ressemblent.
Le meilleur indice d’identification reste les narines qui présentent des fentes parallèles chez les phoques gris tandis que celles du phoque commun sont en forme de V.

Rencontre inoubliable avec des palmipèdes facétieux

Des populations de phoques communs et de phoques gris peuvent être observés au sein des Shiant isles, à proximité de l'île de Eilananbsp;Mhuire, près de l'entrée principale de l'archipel. On devine leur présence de loin en repérant leur belle fourrure tachetée et leur masse avachie sur les rochers. Lorsque l'on s'approche un peu plus des côtes, on peut aisément observer plusieurs dizaines de têtes affleurer à la surface de l'eau. Les phoques se déplacent sur leur site de prédilection en face de l'île de Eilan Mhuire qui est constitué d'un amas rocheux se découvrant à marée basse... Un site idéal pour sécher son poil après une partie de pêche !

Il est possible d'approcher doucement les palmipèdes par la pointe ouest de l'amas rocheux qui a l'avantage d'être peu profond et qui permet de laisser son annexe - moyen idéal de navigation pour ce cas précis - dans un endroit sûr durant la nage. Il est préférable de se rendre sur le spot à marée descendante afin d'optimiser les rencontres, les phoques étant plus présents autour des rochers. Une autre solution consiste à mouiller le bateau à proximité et à nager doucement vers les rochers. La mise à l'eau et l'approche des phoques doit se faire le plus calmement et doucement possible.

Approche respectueuse des phoques exigée

Curieux, les palmipèdes peuvent être nombreux à venir vers vous au début, en soufflant et exécutant des sauts comme pour vous intimider et vous faire comprendre que vous êtes sur leur territoire. Mais au final, seuls quelques juvéniles ou jeunes femelles intrépides oseront s'approcher de vous, à condition que vous ayez attendu patiemment le bon moment. Une technique consiste à vivre votre vie en ignorant leur présence et quelques spécimens ne tarderont pas à alors pointer leur museau. Une fois familiarisés avec les nageurs, les animaux s'avèrent joueurs voire farceurs, se cachant parmi les kelps ou derrière une arrête rocheuse pour apparaître du côté opposé tout en gardant leur distance. Pour les photographes, il est conseillé d'attendre un peu avant d'utiliser les flashes qui les amuseront une fois que la confiance sera établie.

N'oubliez jamais que vous êtes en présence d'animaux sauvages et qu'il faut impérativement les laisser venir vers vous et ne jamais les pourchasser. Restez toujours vigilants et à proximité des rochers car les courants à l'intérieur des Shiants ne sont encore assez connus, et il est déconseillé de s'aventurer trop loin des côtes.

Voir aussi : randonnées palmées avec les phoques gris de Molène.

L'imposante colonie de phoques gris des Hébrides

L’aire de répartition des phoques gris s’étend principalement sur la côte ouest des Hébrides, et en particulier sur les îles extérieures exposées. Les phoques peuvent effectuer de longues distances, mais des colonies de reproduction sont néanmoins établies au nord de l'île de Rona et sur les îles Monach (SNH).

Le Sea Mammal Research Unit effectue des recherches sur les phoques dans les eaux côtières écossaises depuis plusieurs années. Les travaux ont révélé une augmentation du taux de reproduction ces dernières années sur certains sites. Les îles des Hébrides comprennent une des deux grandes concentrations de phoques gris d’Écosse, l’autre résidant dans les îles Orcades. Ces deux populations constituent la majorité de la population de phoques gris écossais qui, en 1989 représentait 40% du total mondial (Thompson, 1992) !

à retenir

Un paradis sauvage pour l'observation de la faune des Hébrides ★★★

  • Le site : Les Shiant sont un groupe de trois îles privées et inhabitées, situées dans le Minch, à 7 km de l'île de Lewis et à 20 km de l'île de Skye, dans les Hébrides extérieures de l'Écosse.
  • Spécificité : les Shiants sont reconnues pour leur exceptionnelle biodiversité marine. Inhabitées et isolées, ces îles sont un paradis pour les oiseaux et les cétacés et font le bonheur des naturalistes et des plaisanciers. Près de 240 000 macareux moines, entre 15 000 et 18 000 guillemots, entre 8000 à 11 000 pingouins tordas, entre 4000 à 6000 fulmars, et plus de 2000 mouettes tridactyles y ont été recensés, sans compter les aigles, cormorans, les fous de bassan ou les mouettes. Des groupes de phoques gris et de phoques communs résident également au sein de l'archipel à proximité de l'île Eilan Mhuire. Des dauphins et marsouins, des orques ainsi que plusieurs espèces de baleines et des requins pèlerins transitent à proximité de l'archipel et tout particulièrement durant le printemps.

Un site classé sous protection européenne ★★

  • Un site classé : Les îles Shiant sont désignées comme site d'intérêt scientifique spécial et espace de beauté naturelle exceptionnelle en vertu de la loi du Royaume-Uni, et sont classées en tant que site spécial protégé (Special Protected Area) et site Natura 2000 sous la législation européenne.
  • Aucun suivi scientifique n'a été entrepris jusqu'à présent sur la présence des populations de phoques gris et de phoques communs au sein de l'archipel.

Un site privé mais accessible à toute personne respectant l'environnement ★★

  • Structures d'accueil limitées : Aucune navette régulière ne dessert l'archipel. Plusieurs bateaux vous emmènent aux Shiant depuis Stornoway, sur l'île de Lewis. Un seul prestataire propose pour l'instant des sorties en mer en bateau rapide depuis Gairloc'h mais ne reste malheureusement pas plus de 10 minutes dans l'archipel, ce qui est vraiment regrettable devant tant de beauté et après avoir dépensé autant de carburant !
    Pour séjourner aux Shiants, il y a deux solutions : dormir à bord d'un bateau et utiliser les mouillages recommandés ou alors passer la nuit dans l'unique structure habitable mais précaire construite par le propriétaire. Vous pouvez contacter Tom Nicholson, l'actuel propriétaire afin de fixer la date du séjour et d'obtenir la clef de la maison.
  • Accessibilité du spot contraignante : Les conditions d'accès en annexe ou en bateau rapide sur le site rocheux situé à proximité de Eilan Mhuire où se regroupent les phoques peuvent être contraignantes selon la météo. Privilégiez la marée descendante qui optimise les chances de rencontres et permet de laisser l'annexe sur les rochers. N'oubliez jamais que vous êtes en présence d'animaux sauvages et restez toujours vigilants et à proximité des rochers. Les courants au sein des Shiants n'étant pas encore assez connus, il est déconseillé de s'aventurer trop loin des côtes. Timides, les mammifères marins approchent les nageurs seulement après s'être familiarisés avec eux pendant un certain temps. Combinaison avec cagoule, chaussons et gants de rigueur !

NOTRE APPRÉCIATION

Site / environnement
3
Qualité prestation
2
Politique durable
2

Informations utiles

Tarif « à partir de » *: 0.00
* La meilleure période pour découvrir les Shiant s'étend entre juin et mi-août quand la météo est plus favorable et quand les oiseaux sont présents.
Période d'ouverture:
Toute l'année