Ecosse - Kilda Cruises pour découvrir les îles des Hébrides les plus isolées

St Kilda @ Hervé Bré

Kilda Cruises propose des croisières très adaptées pour naviguer dans les eaux tourmentées de St Kilda. C’est la formule la plus fiable et la plus adaptée pour découvrir la splendeur sauvage de ces îles Hébrides d’un autre temps.

Le symbole de l’adaptation de l’homme à un univers marin hostile et fascinant

Le bateau de St Kilda Cruises semble être l’une des meilleures embarcations des Hébrides pour naviguer sur les eaux tumultueuses qui mènent à l’île de St Kilda. Avec ses 22 tonnes et ses 55 pieds de long, le bateau inspire tout de suite confiance. D’autres compagnies proposent également des transferts vers l’île, mais il s’agit souvent de bateaux plus petits, voire parfois, par très beau temps, c’est à dire quelques jours par an, de gonflables semi-rigides ! Mieux vaut dans ce cas ne pas oublier de consulter la météo et emporter un bon vêtement étanche !

Malgré l’éloignement de cette région située au fin fond de l’Écosse, les visiteurs n’en sont pas moins nombreux durant la saison estivale. Aussi, est-il fortement conseillé de réserver. Il faut savoir que la réservation s’effectue obligatoirement pour deux jours, compte tenu des conditions météorologiques locales. La confirmation vous est donnée une fois que vous êtes présent sur l’île de Harris, donc pour le lendemain ou le surlendemain.

Le bateau a un comportement marin et passe particulièrement bien les vagues. Pour ceux qui n’ont pas forcément le pied marin, sachez que le retour est presque toujours plus confortable que l’aller et que vous serez beaucoup moins chahutés, la mer ou la houle arrivant au retour par l’arrière du bateau.

La traversée est l’occasion unique pour observer les cétacés et les nombreux oiseaux marins pêchant dans les parages !

Découverte de la formation géologique de St Kilda

Un peu avant d’arriver à destination, n’hésitez pas à demander à Angus, le skipper, de vous montrer sur l’écran de bord la carte des fonds sous-marins en 3D.

L’écho sondeur permet de découvrir en temps réel ce qui défile sous la coque du bateau.
Vous y voyez cet immense volcan sous-marin immergé, datant de cinquante-cinq millions d’années et s’étendant sur un diamètre de six miles.
En même temps, vous découvrez, disséminés devant vous, les derniers pans du cratère qui se dressent verticalement sur plus de quatre cents mètres au-dessus de l’eau. Ce sont les îles et îlots de St Kilda : vous êtes sur le point d’arriver !

L’îlot de Boreray et les stacs : un refuge d’oiseaux exceptionnel

Après la découverte de l’île de St Kilda et avant de prendre la mer pour le continent, Angus effectue un détour vers l’île voisine de Boreray et les stacs qui la bordent. Ces petites îles sont entourées de falaises abruptes qui n’en finissent pas de monter vers le ciel, 384 mètres de hauteur pour Boreray, 172 mètres pour Stac Lee et 196 mètres pour Sac an Armin ! Défiler au pied de ces parois verticales procure des sensations vraiment particulières.

Un site marin extraordinaire et une occupation humaine improbable

Ajoutez à ce décor grandiose les centaines de milliers d’oiseaux qui nichent sur des pans entiers de ces falaises et vous avez le sentiment de découvrir une autre planète... Sur certains versants, la roche sombre se teinte d’une couleur immaculée due à la densité de la faune au blanc plumage. Des nuées d’oiseaux — Fous de Bassan, Pétrels, et autres Fulmars — voltigent en tous sens au-dessus de vos têtes. Des moutons sauvages broutent dans de maigres coulées végétales disséminées sur des parois abruptes. Il s’agit du mouton de Boreray, un survivant du Dunface, qui vivait dans les îles Britanniques il y a plusieurs milliers d’années et qui a disparu excepté dans quelques endroits comme les Shetland ou les Hébrides. On se demande comment ces animaux peuvent survivre depuis des centaines, voire des milliers d’années, dans un tel environnement ! Mais la surprise est encore plus sidérante quand on apprend que des hommes ont bel et bien vécu dans ces lieux improbables à l’âge... du fer ! En effet, au cours d’une expédition organisée en 2011 par National Trust of Scotland, propriétaire et gérant de ces îles, des traces d’habitats et de culture ont été découvertes sur ces pentes herbeuses vertigineuses. Si vous vous demandiez comment des hommes ont pu survivre sur Hirta, l’île principale de St Kilda, votre perplexité est à son paroxysme, Hirta apparaissant comme un doux lieu de villégiature estivale comparé à celui de Boreray.

La petite demi-heure passée à naviguer dans ces parages hors du commun demeure définitivement trop courte. La visite de ces stacs mériterait à elle seule le déplacement depuis le continent !

à retenir

Un environnement maritime exceptionnel ★★★

L’appareillage s’effectue à partir du tout petit port de Levenburgh situé au sud de l’île de Harris. Pendant la période estivale, l’endroit est protégé des coups de vent d’Ouest.
À partir de ce point de départ, vous pouvez rayonner vers l’ensemble des îles et îlots des Hébrides, la destination principale demeurant l’île de St Kilda, située à environ cinquante miles à l’Ouest.
Classée au patrimoine mondial par l’UNESCO, cette île singulière et méconnue permet aux visiteurs de découvrir des paysages grandioses, une histoire peu commune et une faune rare.

Selon la météo et en fonction du programme de réservation, Kilda Cruises propose d’autres possibilités de découvertes dans cet archipel qui offre une richesse incroyable de paysages marins et une faune marine exceptionnelle.

Une prestation de qualité au service de la découverte de l’environnement ★

St Kilda Cruises est assuré par des professionnels de la mer qui connaissent la région par cœur et garantissent de ce fait un service de qualité. Angus Campbell, le propriétaire et skipper est patron pêcheur depuis plus de vingt ans à la grande pêche. Par passion pour sa belle région, il a décidé de se reconvertir et d’exercer cette activité touristique pendant la bonne saison tout en continuant la pêche aux crustacés pendant la période hivernale. Vous pourrez poser toutes les questions possibles vous obtiendrez toujours une réponse qualitative que ce soit sur la flore, la faune ou les formations géologiques.

Vous avez de bonnes chances pendant votre traversée de croiser la route de dauphins ou d’autres espèces de cétacés. Angus enregistre les coordonnées et la nature de chaque rencontre. Son GPS de bord conserve en mémoire toutes les localisations effectuées ces dernières années. Il pourra ainsi vous montrer et vous donner quelques explications sur la fréquentation des lieux par certaines espèces. Toutes ces données sont expédiées régulièrement vers l’organisme Wise Scheme qui collecte les données des opérateurs adhérents à la charte de bonne conduite en faveur des cétacés. Le système Wise Scheme est la norme standard anglaise pour les opérateurs pratiquant l’observation des cétacés. Son but est de promouvoir une approche responsable via la formation, l’accréditation et la sensibilisation auprès des opérateurs de whale-watching, des passagers, plaisanciers, skippers...

Les informations prodiguées par le WDCS sont à disposition dans le bateau ainsi que des ouvrages sur l’histoire si singulière de St Kilda, sur sa faune et sa flore.

Confort et services< ★★

Sous ces latitudes, où les dépressions s’enchaînent à un rythme effréné, un bateau de qualité s’impose, et tel est le cas pour ceux de St Kilda Cruise, qui possède deux bateaux : le catamaran Orca III pour 12 personnes, et Hirta du long de ses 55 pieds qui peut accueillir 12 passagers. Ce dernier a été construit par Safehaven en Irlande, un chantier spécialisé dans la construction de robustes bateaux de travail. Il est équipé de deux moteurs de 700 CV ce qui permet d’atteindre une vitesse de croisière de 18 nœuds.

Le bateau est équipé du matériel de sécurité standard, soit deux radeaux de survie d’une capacité respective de huit personnes, de gilets de sauvetage gonflables et de matériel de communication sophistiqué. Le matériel électronique est de qualité professionnelle : pilote, positionneur, traceur, sondeur... tout est en double.

Très confortable, le bateau comprend une cabine fermée avec des sièges rembourrés et une tablette individuelle pour les 12 passagers. Il est équipé de toilettes et d’un coin cuisine pour préparer café ou thé. La vision vers l’extérieur en position assise est excellente.
Le service à bord est assuré par Angus Campbell qui ne lâche pas la barre et qui est très vigilant sur les questions de sécurité : pas question par exemple de s’aventurer sur la plateforme arrière sans avoir enfilé son gilet de sauvetage ou de fréquenter la coursive qui mène au pont, même s’il s’agit de prendre la photo du siècle...
L’équipage qui parcourt ces mers depuis des dizaines d’années connaît parfaitement bien les espèces rencontrées et répond à vos questions.
L’équipage emmène les passagers sur l’île à bord d’une annexe, cependant la visite de St Kilda n’est pas prévue au programme. Vous êtes donc libres comme le vent qui est souvent fort dans ses contrées...

Une surprise vous attend après la randonnée sur l’île. Le capitaine vous fait naviguer aux pieds des falaises des îlots voisins (les stacks) afin de découvrir les centaines de milliers d’oiseaux qui y nichent. Une ambiance incroyable et inimaginable.
Au total, le trajet aller/retour dure près de 7H00 en mer. Chacun amène son pique-nique que vous pouvez déguster royalement, juché au sommet d’une des falaises de St Kilda.

Sur la route du retour, l’équipage offre des gâteaux et boissons diverses, sans oublier naturellement un excellent whisky local pour les amateurs !

NOTRE APPRÉCIATION

Site / environnement
3
Qualité prestation
2
Politique durable
1

Informations utiles

Tarif « à partir de » *: 265.00
* L’aller-retour à St Kilda s’élève à 265 € pour les adultes et à 126 € pour les moins de 16 ans. S’il vous plaît, notez que le Scotland National Trust facture une taxe de 5 £ pour l’accès à l’île.
Période d'ouverture:
Les bateaux sont disponibles pour visiter les îles toute l’année.