Enez'actualité - Écosse

St Kilda : le plus grand sanctuaire d'oiseaux d'Atlantique Nord menacé

St Kilda Hebrides Ecosse @ Hervé Bré EnezGreen

St Kilda, l'archipel le plus isolé d'Écosse au large des Hébrides extérieures, est victime d'une chute drastique de ses oiseaux de mer liée au réchauffement climatique. Le National Trust for Scotland lance une campagne de financement pour participer à la préservation de ce site doublement classé au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Une campagne de financement pour sauver le plus grand sanctuaire d'oiseaux marins de l'Atlantique nord

Le National Trust for Scotland (NTS) sollicite des dons pour aider à financer la campagne de conservation, s'élevant à près de 350 000 euros par an, pour sauver la biodiversité de St Kilda, l'archipel considéré comme le sanctuaire d'oiseaux le plus important de l'Atlantique nord.

Le Trust, qui célébrait la semaine dernière le 30ème anniversaire de la désignation de St Kilda comme site du patrimoine mondial au regard de sa concentration d'oiseaux marins d'importance mondiale et de son patrimoine naturel d'exception, estimait que quatre des principales espèces d'oiseaux marin de l'archipel ont chuté de 50% à 90% depuis 1999.

Cette estimation comprend une baisse de 56% des fulmars boréal jusqu'à 27 000 sites occupés ; la perte de plus de la moitié des guillemots recensés en 1999, avec seulement 8 206 individus enregistrés l'année dernière ; et une baisse de 68% du nombre de petits pingouins estimés à 718 individu.

Lire aussi Ecosse : les oiseaux marins menacés par le changement climatique

Le réchauffement climatique à l'origine de la chute et du déplacement de la source de nourriture des oiseaux plus profondément dans l'eau ou plus au nord

Les écologistes estiment que le réchauffement les mers a entraîné une forte baisse de la disponibilité de lançons, l'une des principales sources de nourriture des oiseaux marins, tout en déplaçant les autres aliments marins plus profondément dans l'eau ou plus au nord. Les biologistes marins soupçonnent aussi que les fulmars boréal ont souffert de la réforme de la politique commune de la pêche qui conduit à l'interdiction des rejets de poisson imposée aux chalutiers.

Environ 600 000 oiseaux marins, dont les macareux, puffin des Anglais et fous de bassans, se rendent chaque année sur les sept îles de St Kilda pour la nidification. La NTS qui a été contrainte de vendre certaines de ses propriétés pour rétablir ses finances, fait un appel aux dons pour financer le suivi scientifique des oiseaux mais également la réparation des 1400 "cliets" , structure conique en pierre utilisées par les oiseaux comme refuges.

Les hommes se sont installés à St Kilda, il y a 4 000 ans. Ces habitants survivaient en se nourrissant d'oiseaux. Pourtant, face à cette nature trop hostile, les Saint-Kildiens ont demandé leur évacuation en 1930.

Sources : The Guardian