Plongée au cœur de la Réserve Marine de Soufrière

SMMA @ Laetitia Scuiller

Les sites de plongée de la SMMA, la réserve de la Soufrière, se distinguent de par leurs panoramas spectaculaires et la richesse de leurs faune et flore.

Plongez en compagnie d'un garde de la réserve pour une exploration marine captivante

Immersion au pied des Pitons

Le spectacle des pitons de la Soufrière émergeant de la mer donne un avant-goût du panorama que l’on peut trouver sous l’eau où l’on découvre le prolongement des montagnes escarpées sous la forme d’un tombant qui dégringole en pente douce jusqu’à 500 mètres de fond et qui est orné d’une vie marine colorée et foisonnante. La hauteur des pitons indique la relative jeunesse de l’île, qui explique l’absence de lagon sur cette côte. Les récifs coralliens sont concentrés sur une bande très étroite longeant le littoral et couvrant presque 60% de la zone marine du site. Depuis la création de l’aire marine protégée, la bande côtière est divisée en diverses zones où les activités sont réglementées. Il existe plusieurs sites de plongée remarquables dans la zone de la réserve marine dédiée aux activités subaquatiques. Nous nous immergeons au pied du majestueux Petit Piton sur le site de Superman’s flight – qui doit son nom à une séquence sous-marine du film tournée à cet endroit. Le panorama sous-marin est magnifique et les paroles de Peter Butcher me reviennent en tête «Depuis la création du parc, l’écosystème marin a retrouvé une excellente santé». Je peux effectivement le constater par moi-même ! A mesure que nous nous laissons dériver avec le courant, les coraux durs et mous multiformes défilent sous nos palmes tel un kaléidoscope.

Les éponges barriques de Ste Lucie

D’après une étude scientifique réalisée dans cette région marine de Sainte-Lucie qui est la plus riche, 168 espèces de poissons auraient été recensés ainsi qu’une cinquantaine d’espèces de coraux, 8 de mollusque, 11 d’échinodermes, 15 d’arthropodes, 8 de spirobranches et 14 d’éponges… Les éponges… Elle peuvent être fluroescentes, digitées ou à cratères, mais ce sont les éponges barriques (Xestospongia muta) qui remportent la palme de la curiosité. Appelée baril de rhum par les créoles, c'est la plus grande éponge des Caraïbes ; elle peut mesurer jusqu’à 2 mètres de long et entre 1 à 2 de diamètre ! Elle est tellement profonde qu’un plongeur pourrait s’y engouffrer complètement… Ce qui n’est cependant pas une bonne idée car le risque d’endommager l’éponge est trop grand… D’après les observations, ces espèces d’éponge atteignent des proportions géantes plutôt en zone calme. D’une couleur brun-rouge, les parois extérieures sont comme plissées et crevassées. J’observe un couple de poissons papillons qui batifole à l’intérieur à l’abri des prédateurs et prends quelques clichés…

Rencontre étincelante dans le bleu

Absorbée par le spectacle, j’en oubliais presque de suivre la palanquée. Alors que j’accélère le rythme pour les rattraper, je remarque une forme opaque qui évolue dans le bleu à ma hauteur. C’est un gros banc de carangues à gros yeux (Caranx Sexfasciatus) !! Je m’éloigne du tombant pour les rejoindre dans le bleu, le courant n’est pas trop fort et je peux évoluer rapidement sans les effrayer. Elles surgissent devant moi tel un char d’assaut et je me retrouve au cœur de cette meute étincelante qui poursuit sa route. Une séquence certes éphémère mais inoubliable… Retour le long du tombant où la vie marine bat son plein. Je rejoins Peter et mon binôme qui ont déniché une jolie petite murène serpentine dorée. Peu farouche, elle ondule sous nos flashes entre les anfractuosités coralliennes. Nous remontons à la surface les yeux remplis d'étoile et les appareil photos saturés d'images.

Situé au pied de Gros-Piton, la montagne jumelle, le site Coral Garden vaut également le détour pour sa richesse corallienne. Le panorama entre 5 et 15 mètres est aussi scénique à la surface que sous l'eau.

Découverte palmée du récif d'Anse Chastanet

Un site idéal pour les plongeurs débutants et probablement l'un des plus beaux sites de snorkeling de Ste-Lucie. À seulement 10 mètres du bord d’une magnifique plage de sable fin, les randonneurs palmés et les plongeurs rejoignent en quelques coups de palmes la réserve du parc sous marin naturel avec son récif corallien et ses petites grottes peuplés d’une grande diversité de coraux, d’éponges et de poissons de récif. Les rencontres avec les tortues sont fréquentes. Peu profond et remarquablement préservé, le récif se distingue par la profusion de la vie marine et la clarté de l’eau. Que l’on soit équipé de bouteille ou de tubas, se perdre dans les méandres coralliens est un véritable régal…

Fairyland

Situé en face de la pointe rocheuse d’Anse Chastanet, Fairyland est exposé aux courants, ce qui assure aux plongeurs et notamment aux photographes et vidéastes une belle visibilité et des rencontres avec quelques prédateurs comme des carangues et des barracudas. Les plongeurs évoluent en dérive au-dessus d’un plateau à 12 mètres qui s’incline en pente douce jusqu'à une soixantaine de mètres et qui est garni d’éponges multiformes et multicolores, de bénitiers, de coraux acropores, cerveaux et tabulaires. Bancs de fusiliers, lutjans, soldats, murènes, poulpes, poissons-anges et autres poissons perroquets sont au rendez-vous.

The Key Holes Pinnacles

Situé au pied des falaises nord fermant la baie de Soufrière, le site de The Key Holes Pinnacles est spectaculaire. Comme son nom l’indique, le site se compose de quatre pitons volcaniques sous-marins qui s'élancent jusqu'à 5 mètres en-dessous de la surface. Aux sommets batifolent des nuées de demoiselles et autres poissons de récif. Les plongeurs y apprécient la diversité de paysages entre les pitons et la richesse de la faune. Poissons papillons, trompettes, écureuils, cochers, poissons vache, coffre, tetrodons, canthigasters et autres diodons butinent autour d'une multitude d’éponges, de gorgones et de coraux multicolores.

à retenir

Un environnement maritime exceptionnel ★★

Le site des Pitons de la Soufrière est classé patrimoine mondial de l’Unesco depuis 2004 et la baie éponyme, classée réserve naturelle, est gérée par la Soufrière Marine Management Area (SMMA).
Les plus beaux sites de plongée de Sainte-Lucie se concentrent dans ce secteur et sont réputés dans toute la Caraïbe pour la diversité des espèces coralliennes et des poissons de récif, ainsi que pour le passage de prédateurs et de cétacés. La visibilité de l'eau est bonne durant la majeure partie de l'année.

Une prestation de qualité au service de la découverte de l'environnement ★★

En tant que dive master PADI, Peter Butcher peut encadrer des plongeurs certifiés dans la réserve marine qu’il connaît par coeur. Plonger avec le chef des rangers de la SMMA est une opportunité unique pour découvrir la biodiversité marine locale.
Originaire de la région, Peter a participé à la mise en place de l’aire marine protégée sur laquelle il veille comme un ange-gardien. Après avoir commencé par installer les corps morts dans la baie pour les yachts de plaisance, il s'est impliqué activement dans sa mission, occupant des fonctions très polyvalentes, depuis la verbalisation des usagers jusqu'au suivi scientifique, en passant par le sauvetage de plaisanciers ou l'encadrement de formation de rangers issus d'autres réserves marines des Caraïbes.

Dynamique et enjoué, Peter transmet sa passion pour les fonds marins et sa volonté de les protéger. Il a le don pour repérer des trésors camouflés dans les éponges ou les coraux et aime partager ses connaissances sur la faune et flore marines locales. Loin des plongées à usine proposées à un coût souvent très élevé par certains centres intégrés dans les hôtels internationaux, les prestations de Peter Butcher ont un certain parfum d'aventure d'autant plus appréciable que tous les standards de sécurité sont assurés.

Il est recommandé de réserver les prestations plusieurs jours à l'avance, Peter étant très occupé par ses fonctions à la tête de l'équipe de rangers.

Les plongeurs doivent s'acquitter d'un droit d'entrée dans la réserve marine s'élevant à 13,5 $EC par jour de plongée.

Des bouées d’amarrage rouges sont mises à disposition des bateaux de plongée afin d'éviter tout ancrage intempestif dans la réserve marine.

Confort et services

Les plongées sont encadrées par Peter Butcher qui endosse sa casquette de moniteur de plongée indépendant et laisse sa fonction de chef des gardiens de la réserve à la surface.
La SMMA n'est pas un centre de plongée et si le bateau de l'équipe de rangers peut être utilisé pour vous emmener sur le site, aucune infrastructure d'accueil n'est prévue. Il vous faut donc disposer de votre propre équipement de plongée, ou le cas échéant, vous pouvez louer du matériel auprès d'un centre de plongée voisin, comme celui de la Plantation Jalousie, hôtel international de luxe situé à proximité des sites de plongée principaux. Vous pouvez récupérer le matériel ainsi que les bouteilles gonflées avec le bateau juste avant la plongée. L'organisation peut sembler un peu complexe, mais cela vaut la peine à partir du moment où l'on privilégie le qualitatif et la liberté de découverte...

NOTRE APPRÉCIATION

Site / environnement
2
Qualité prestation
0
Politique durable
2

Informations utiles

Tarif « à partir de » *: 60.00
* Les plongeurs doivent s'acquitter d'un droit d'entrée dans la réserve marine s'élevant à 13,5 $EC par jour de plongée.
Période d'ouverture:
Toute l'année