Randonnée pédestre guidé avec Tet Paul Nature Trail

Sainte Lucia Tet Paul Nature trail @ EnezGreen

Géré par les locaux, le parcours guidé Tet Paul Nature Trail est un bel exemple d'écotourisme. La balade au sein du verger tropical permet de découvrir l'agriculture traditionnelle locale et mène jusqu'au plus beau point de vue de l'île sur le Petit et le Gros Pitons.

Un modèle d'écotourisme

Le sentier de Tet Paul Nature a été conçu dans une démarche de développement durable et représente un excellent exemple d’écotourisme dans toute la Caraïbe. Les habitants de la commune agricole de Château Belair ont tout d’abord été consultés au niveau de l’élaboration de projet, puis impliqués dans chaque étape de développement et de mise en œuvre. Les guides et les travailleurs agricoles ont été recrutés au sein de la commune et ont été formés pour accueillir les visiteurs et entretenir le site.

On peut donc affirmer aujourd’hui que le sentier de Tet Paul est un produit éco touristique conçu et géré localement à 100 %.

Le jardin créole, respectueux de l'homme et de son environnement

Les premiers jardins créoles ont vu le jour sur les parcelles de terres situées à proximité des cases à nègres pendant l'esclavage. Après l’abolition de l’esclavage en 1833 à Sainte-Lucie, les affranchis perpétuent autour de leurs cases la tradition du Jardin à Nègre. Encore présent aujourd’hui, le Jardin Créole est le descendant de ces jardins d’affranchis.
C’est un jardin de subsistance qui garantie non seulement à la famille qui l’entretien une autosuffisance alimentaire, mais également un complément de revenu. Deux fermiers de la communauté travaillent sur la parcelle du Tet Paul Nature Trail et les légumes, fruits et plantes cultivés sont distribués au sein de leurs familles et de la communauté de Chateau Belair.

Le jardin créole est régit par un certain nombre de principes et regroupe des techniques traditionnelles spécifiques. C’est un jardin respectueux de l’homme et de son environnement, qui mériterait de retrouver la place qu’il occupait jadis dans le quotidien des Antillais.

Des techniques de cultures traditionnelles sans engrais ni pesticides

Le Jardin Créole est cultivé manuellement sur une petite parcelle. Une fois labouré ce jardin ne connaît pas la jachère, les techniques de cultures traditionnelles tiennent souvent compte des cycles. La terre ne subit aucun apport d'engrais ou autres pesticides.

Parmi les cultures vivrières, on compte le gombo, l’igname, les bananes, la canne à sucre, le chou caraïbe, la patate douce, les pois, l’ananas, le ‘ti concombre, le maracuja, ainsi que la tomate, l’aubergine, la salade, les haricots, la carotte, le navet...

Le verger se compose généralement de manguiers, cocotiers, arbres à pain, avocatiers, papayers, citronniers, calebassiers, corossoliers, goyaviers, cerisiers-pays, pommiers-cythère...

Les plantes aromatiques et médicinales les plus basiques y sont également cultivées, telles que l’oignon-pays (ou cive), le piment, le thym, le basilic, la menthe, le gingembre, le persil... pour les premières et pour soigner les maux les plus courants, le thé-pays, l’herbe à femme, l’herbe à charpentier, l’herbe à tous maux, le mille-fleurs, la verveine blanche, l’aloès, la citronnelle...

Valorisation du mode de vie traditionnel

Le Jardin Créole et la case sont en étroite relation. L’ensemble fonctionne comme un système autarcique. La visite de cette maison traditionnelle fait partie du parcours thématique et permet ainsi aux visiteurs d'imaginer le mode de vie des affranchis après l'abolition de l'esclavage.
Construite en bois, la case créole était constituée d'une simple pièce principale et d'une ou deux pièces secondaires servant de chambres à coucher. Le sol de la case était en terre battue ou selon les moyens recouvert d'un plancher.
La maison était généralement orientée vers l’est, dans la direction du soleil levant. Cela permettait de garder la maison ensoleillée. Des auvents protégeaient contre le soleil et la pluie.
Les cases qui sont situées en altitude ont un plafond bas car cela réchauffe l’habitat, et à l’inverse, celles situées en basse altitude ont un plafond d'environ 6 mètres de haut pour permettre d’aérer la maison. Les toits étaient, dans la mesure du possible, disposés en quatre versants, permettant à l'air de mieux circuler et évitant d’éventuelles secousses lorsque le vent frappe la maison.
Les fenêtres ouvertes sur l’extérieur comportent des volets en bois qui protègent des intempéries. Ainsi l'air circule librement et crée un rafraichissement naturel de l'intérieur de l'habitat.
La construction de la case était un acte social d’une importance particulière dans la vie de la communauté paysanne, et était souvent entourée de rites spécifiques.

Un panorama à couper le souffle

Outre ses centres d'intérêts botanique et historique, le sentier offre les vues les plus spectaculaires sur l'île.
A partir du premier observatoire, au-delà d'une incroyable palette de vert qui se perd dans le bleu, on peut contempler le sud de l'île, incluant Vieux Fort, Choiseul et Maria Island et le mont Gimie. Des fumées s'élèvent ici et là au-dessus du couvert végétal comme autant de témoins des foyers des communautés avoisinantes, tandis qu'une musique reggae vient jusqu'à nos oreilles, nous immergeant dans une ambiance des plus agréables.

Le dernier panorama constitue le clou de la visite, offrant une vue à couper le souffle sur la baie de Jalousie et les Pitons de la Soufrière sertis dans un écrin émeraude. Nous ne verrons pas les sommets des pains de sucre qui ont subitement disparus durant notre balade dans une couche de brume flottante, ajoutant une touche mystérieuse au paysage.

Après une cession "clichés", nous empruntons l'escalier en bois remarquablement aménagé et quittons à regret cet endroit absolument magnifique emprunt d'une sérénité tropicale envoûtante.

à retenir

Un véritable jardin d'Eden ★★

Situé sur le site des Pitons de la Soufrière classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le parcours guidé du Tet Paul Nature Trail s'étend sur 2,4 hectares au sein de la commune agricole de Chateau Belair.
Les visiteurs empruntent un sentier aménagé enfoui dans une végétation luxuriante parmi les fleurs tropicales aux mille et une couleurs.
Manguiers, magnolias, hibiscus, flamboyants, corrossoliers, calebassiers, papayers... Tous les trésors du patrimoine naturel de Sainte Lucie se trouvent dans le riche verger tropical de Tet Paul Nature Trail. Mais le clou de la visite demeure le spectaculaire panorama sur le sud de l'île, la baie de Jalousie et la vue imprenable sur le Petit et le Gros Pitons, dont les silhouettes élancées jaillissent somptueusement de la mer vers le ciel.
Quand la météo est favorable, il est possible d'apercevoir la Martinique et Saint-Vincent.

Un parcours aménagé géré de façon durable ★★

Géré par la Soufrière Foundation, le Tet Paul Nature Trail a été conçu par les habitants de la commune agricole de Chateau Belair dans le but de faire découvrir aux visiteurs la beauté et la sérénité du site, ainsi que le mode de vie traditionnel agricole, tout en contribuant à la protection sur le long terme du patrimoine culturel et environnemental de Sainte-Lucie.

Le parcours inclut la découverte d'un jardin bio créole tenus par deux fermiers qui vivent sur place. Ce jardin comprend essentiellement des cultures vivrières, des plantes potagères et des arbres fruitiers ; les plantes aromatiques et médicinales les plus simples sont également cultivées.

Les visiteurs peuvent découvrir une maison traditionnelle pour imaginer la vie des fermiers après l'abolition de l'esclavage sur l'île en 1833.

Une prestation à la hauteur des lieux ★★

D'une durée de 45 mn environ, la balade, classée niveau facile à modéré, est accessible à tous, enfants inclus. Le sentier est remarquablement aménagé avec des escaliers, des passerelles et des barrières en bois.

Les guides et les travailleurs agricoles ont été recrutés au sein de la commune et ont été formés pour accueillir les visiteurs et entretenir le site.
Les commentaires sont informatifs, tant sur la culture de la région, l'histoire du site qu'au niveau de la botanique, sur les plantes, fleurs et arbres fruitiers observés.

NOTRE APPRÉCIATION

Site / environnement
2
Qualité prestation
2
Politique durable
2

Informations utiles

Tarif « à partir de » *: 5.00
* Le parcours est ouvert tous les jours de 9h00 à 17h00.
Période d'ouverture:
Toute l'année