Enez'actualité - Nouvelle-Calédonie

Nouvelle-Calédonie : marlins et espadons contaminés au mercure

Nouvelle Calédonie @ Laetitia Scuiller EnezGreen

Les associations Ensemble pour la planète (EPLP) et UFC Que Choisir recommandent à la population néo-calédonienne de ne pas consommer marlin et espadon face au risque en matière d’exposition alimentaire au mercure et sur la base des données de concentration moyenne et maximale en mercure mesurées depuis 2005.

EPLP et UFC Que Choisir recommandent à toute la population de ne consommer ni marlin ni espadon

En septembre 2011, après plusieurs mois de relance et grâce à la ténacité d’EPLP, la DAVAR a enfin communiqué les résultats d’analyses de mercure dans les poissons pélagiques effectuées entre 2005 et 2011. Ces analyses montrent la très forte contamination de certaines espèces de poissons pélagiques, contamination connue depuis 2005 et spécifiquement relevée par une mission de l’Office alimentaire et vétérinaire de la Commission Européenne en 2007.

En Union Européenne, les poissons pélagiques sont interdits de commercialisation lorsque leur niveau de contamination en mercure est supérieur à 1 mg/kg de chair

Depuis 2011, EPLP interpelle en vain le gouvernement pour que des mesures identiques soient prises en Nouvelle-Calédonie : seul un affichage (depuis 2015) sur certains lieux de vente recommande à la population à risque (femmes enceintes ou allaitantes, enfants de moins de 30 mois) de ne pas consommer espadon et marlin. Cette communication est dangereuse puisqu’elle incite «en creux» les autres groupes de population à consommer ces espèces.

EPLP a demandé en vain au gouvernement d’interdire la commercialisation des grands pélagiques présentant une contamination supérieure à 1 mg/kg de chair.

Sources : EPLP