Enez'actualité - Nouvelle-Calédonie

Nouvelle Calédonie : les réserves marines pas aussi efficaces

Une étude internationale d'envergure menée sur les récifs coralliens de Nouvelle Calédonie a permis de constater une biomasse de poissons bien plus importante au coeur des récifs coralliens isolés qu'au sein des aires marines protégées, qui s'avèrent trop proches des activités humaines. Pour être plus efficaces, les mesures de conservation de la biodiversité corallienne doivent être réajustées en fonction de ce nouvel état de référence.

L'efficacité des AMP comme principal outil de préservation des écosystèmes coralliens remise en question

1 833 communautés de poissons ont été échantillonnées sur l'ensemble de l'archipel de Nouvelle-Calédonie à partir d’observations sous-marines réalisées par des chercheurs de l'IRD, des universités de Montpellier, de Nouvelle-Calédonie et d'Hawaï.

Les dernières études font état de 75% des récifs coralliens menacés à l’échelle mondiale et 100% à l’horizon 2050. Des chiffres plus que préoccupants quand on sait que ces écosystèmes sont indispensables à nombres de communautés dans le monde qui en dépendent au niveau alimentaire et économique. Face à la destruction des récifs coralliens, les réserves marines, ou AMP, apparaissent comme la solution majeure pour les préserver. Si les AMP portent leurs fruits - une augmentation de la quantité de poissons dans la zone définie, après une mise en réserve, est la plupart du temps observée - il est difficile d'évaluer justement leur degré d'efficacité à défaut de connaître l'état de référence d'origine.

Lire aussi ; aires marines protégées : leur légitimité remise en cause
Lire aussi ; les aires marines protégées sont rentables et génératrices d'emplois

Les récifs isolés sont les seuls à maintenir l’intégrité des fonctions écologiques sur les systèmes coralliens

L'étude a révélé que si les AMP permettent d’atteindre des niveaux élevés de biomasse pour de nombreuses espèces, les réserves marines de Nouvelle-Calédonie ne peuvent "concurrencer" les récifs isolés, qui sont les seuls à maintenir l’intégrité des fonctions écologiques sur les systèmes coralliens, notamment celles associées aux prédateurs. Une complémentarité entre les réserves intégrales de grande taille, qui protègent de nombreuses communautés de poissons proches de l’homme, et les récifs isolés, qui protègent les fonctions les plus vulnérables est donc à rechercher à l'avenir. Les chercheurs ont d'ailleurs insisté sur l’urgence de protéger ces récifs isolés, car ils constituent les derniers refuges pour des composantes essentielles de la biodiversité marine.

Sources : IRD.fr

Découvrir la Nouvelle Calédonie et les activités de plein air captivantes qui y sont proposées