Moorea : un sentier de corail ouvert au public

Moorea - Hervé Bré EnezGreen

Un sentier sous-marin est ouvert au public à Moorea pour découvrir l'écosystème corallien, un univers fascinant menacé entre autres par le réchauffement climatique. Réalisé par l'association Te Mana o Te Moana en collaboration avec les scientifiques du Criobe, le parcours présente différents types de coraux et est régulièrement utilisé dans le cadre de programmes pédagogiques.

Accessible à tous, le “sentier de corail” permet de découvrir le développement du corail, sa culture et les principes de transplantation par bouturage

Quatre stations ont été aménagées sur un chenal à fond de sable dans la lagune où des blocs de basalte ont été installés, puis des coraux ont été apportés et fixés sur ces supports. Des suivis scientifiques ont permis de constater la colonisation naturelle de ces récifs coralliens "transplantés" par les poissons et de vérifier le bon état de santé des coraux. Les efforts des bénévoles et scientifiques de Moorea ont porté leurs fruits et la zone est devenue un refuge important pour de nombreux juvéniles de poissons !

En 2007, l'association Te Mana o te Moana a introduit de nouveaux coraux et poissons pour enrichir le sentier et en 2010, de nouveaux aménagements sont venus enrichir le sentier sous-marin.

Le sentier abrite aujourd’hui plus de 80 espèces de poissons et un grand nombre d’algues et d’invertébrés qui cohabitent entre coraux, rochers et zones sableuses.

Un véritable succès de conservation et de sensibilisation pour l'association Te Mana O Te Moana et les chercheurs du Criobe qui ouvrent ce «sentier de corail» en accès libre pour les baigneurs équipés d’un masque. Deux posters sur les coraux et poissons affichés à l’accueil du sentier sous-marin, ainsi que des guides (poissons, algues, invertébrés) sont à la disposition des visiteurs.

Lire aussi : Tahiti, les surfeurs veulent restaurer le récif corallien
Lire aussi : fermeture de 4 îles pour préserver le corail
Lire aussi : Fidji, les insulaires de Motoriki restaurent leurs coraux

Le succès des sentiers sous-marins pour sensibiliser à l'importance de protéger les récifs

Le premier sentier sous-marin de Polynésie française a été créé au sein de l’hôtel InterContinental Moorea Resort and Spa, dans une lagune «artificielle» créée lors de la construction de l’hôtel. Cette lagune, relativement pauvre en faune et en flore, a d’abord été enrichie, puis le sentier sous-marin ReefQuest a été aménagé.

Le sentier sous-marin de la Mareto, toujours à Moorea, a été découvert pour la première fois en mars 2009 par des CM2 en classe de mer à l’école de voile de Moorea. Situé dans le lagon sur la face est de la baie d’Opunohu, il est destiné à la découverte des fonds marins par les scolaires et les centres aérés. Le sentier, imaginé et installé par te mana o te moana, comprend 5 stations dotées de plaquettes d’information immergées sur l’écosystème corallien, dont l’objectif et de sensibiliser les enfants à l’importance de protéger leurs récifs.

Afin de mieux faire comprendre le développement du corail sa culture et en particulier, les principes de transplantation par bouturage, Te mana o te moana a décidé de développer son propre atelier de transplantation du corail. Cette activité sera présentée aux enfants lors de leur visite sur le site, afin qu’ils se familiarisent avec des techniques mises en œuvre en partenariat avec le Criobe et qui, à ce jour ne sont pas toujours bien comprises.

Lire aussi, Moorea le rayfeeding bientôt encadré
Lire aussi, Moorea destination privilégiée pour le snorkeling

Sources : La Dépèche