Enez'actualité - Écosse

Écosse : lancement de la plus grande usine marémotrice du monde

Torridon Scotland - Laëtitia Scuiller EnezGreen

La première turbine marémotrice sera bientôt installée au large de la côte nord de l'Écosse entre Caithness et Orkney. Mesurant environ 15 mètres de haut, avec des lames de 16 mètres de diamètre, et pesant à près 200 tonnes, la turbine sera la première des quatre à être installée sous l'eau, chacune aura une capacité de 1,5 mégawatts. A terme, quand l'usine marémotrice MeyGen sera complètement opérationnelle, 269 turbines produiront 398 Mégawatts d’énergie propre pouvant alimenter jusqu’à 175 000 foyers.

Avec le quart du potentiel éolien et d'énergie marémotrice européen, l'Écosse ouvre la voie dans la lutte contre le changement climatique et l'investissement dans les énergies renouvelables marines

Ces énormes turbines vont être actionnées au gré des marées, très fortes dans cette région, afin de produire de l’énergie.
Tim Cornelius, le directeur général de Atlantis Resources, la compagnie australienne, a déclaré: «aujourd'hui marque une étape historique, non seulement pour Atlantis et nos partenaires du projet, mais pour l'ensemble du secteur de l'énergie marémotrice mondiale».

La lune, une source d’énergie renouvelable pour produire de l’électricité en Écosse

«Cela me donne une immense fierté d'avoir atteint ce stade après 10 ans de travail acharné, la préparation et la planification de tous les associés à ce projet. C'est le jour du secteur de l'énergie marémotrice qui s'impose comme la plus excitante nouvelle catégorie d'énergies renouvelables pour la production durable dans le futur mix énergétique du Royaume-Uni.»
Atlantis a levé 83 millions de dollars pour financer la première phase du projet qui consiste en l’installation de 4 turbines de 1.5 Mégawatts chacune. La compagnie australienne espère avoir les premières livraisons d’électricité pour 2016 et avoir terminé les premières 60 turbines pour 2020.
Le projet écossais devrait ainsi devancer l’usine coréenne de Sihwa Lake, actuelle tenante du titre.

Sources : The Guardian