Corse @Hervé Bré
Corse Girolata @Hervé Bré
Corse Scandola @Hervé Bré
Corse @Hervé Bré
Corse Scandola @Hervé Bré

Carte

Activités et Loisirs

La découverte du patrimoine Corse grâce à la location d'une gamme de kayaks au départ de la plage de la Roya située au fond du golfe de St Florent. Prestations adaptées aux  ...
Première structure de randonnées palmées installée sur l'île de beauté, A l'eau Rando propose exclusivement des sorties snorkeling pour découvrir les fonds marins entre Cargèse et Capo Rosso.
Promenade commentée de trois heures dans la réserve de Scandola, classée au patrimoine mondial de l’Unesco, à bord de l’un des bateaux hybrides de la famille Scotto pour découvrir...
La cabane du pêcheur propose de déguster, les pieds dans le sable sous les canisses, les prises du jour pêchées par le patron lui-même, accompagnées des produits locaux du village. C'est la paillotte...
Gîte d'étape surplombant la mer et la petite plage de Girolata, le Cormoran voyageur est le refuge idéal pour les randonneurs, contemplatifs et autres amoureux de nature. Situé dans un cadre...
L'établissement a été conçu pour héberger les pratiquants des activités de pleine nature proposées par In Terra Corsa, spécialiste en la matière depuis des années et notamment en canyoning, rafting...
Hébergements au coeur de la Balagne sauvage et verdoyante dans un environnement aussi beau que sain. Une escale dans les hautes montagnes pour profiter de l'air pur aux premières loges des chemins de...
Trois bergeries écorénovées en pierres sèches au coeur d'un domaine verdoyant de 3 hectares.
L'écolodge et l'exploitation maraîchère bio de Bernard Labbé sont situés dans un magnifique domaine arboricole à proximité de Bonifacio. Les chambres d'hôtes garantissent un séjour sain et apaisant...
Conviviale, la table d'hôte propose des produits locaux et des fruits et légumes bio.
Le Parc Marin International des Bouches de Bonifacio (PMIBB) vise à protéger l'aire maritime transfrontalière entre la Corse et la Sardaigne dans une démarche partenariale commune.
Ferme-auberge de produits bio 
Située dans la réserve de Scandola, l'anse de Girolata est l'abri le plus sûr pour les bateaux.
Le sentier sous-marin est incontournable pour découvrir la faune et la flore foisonnantes de l’archipel des Lavezzi.
Dégustez des plats faits maison concoctés avec les produits du jardin, confortablement installés au bord d'un ruisseau entre oliviers et eucalyptus, à 5 m de la plage !! Qui dit mieux ?
La réserve naturelle de Scandola se distingue par sa biodiversité exceptionnelle.
Archipel
Atouts géographiques

La quatrième plus grande île de Méditerranée et l'une des moins peuplées

 
Saisissante par sa beauté préservée, la Corse est surtout fascinante par sa diversité puisqu’elle concentre à elle seule tous les paysages du Sud de l’Europe. Rien d'étonnant puisqu'à l'origine, la Corse, la Sardaigne et la Provence, formaient un seul ensemble géologique. Un phénomène de rift se produisit 21 millions d'années avant JC et le bloc corse et sarde se détacha du continent et dériva dans la Méditerranée. 
Avec 8 700 Km² de superficie, la Corse est la quatrième plus grande île de la Méditerranée après la Sicile, la Sardaigne, et la Chypre. Elle affiche une longueur maximale de 183 km pour 85 Km en largeur et se trouve plus proche du continent italien (90 km) que des côtes françaises (170 Km). 
Avec près de 260 000 habitants, la Corse est l'une des grandes îles de Méditerranée les moins peuplées. 40 % de la population vit à Ajaccio et Bastia.
Grâce à son climat méditerranéen, la Corse bénéficie d'une température moyenne annuelle de 12°C (qui varie en fonction de l'altitude). Les températures moyennes dépassent souvent les 25°C de juin à septembre et atteignent les 30°C pendant les mois les plus chauds. Les avants et arrière-saisons comptent une quinzaine de degrés en moyenne avec des maximales pouvant atteindre 20°C de mars à octobre. 
La température de l’eau en été avoisine les 26 °C. Pour les pratiquants de sports outdoor, il est cependant conseillé de prévoir un shorty ou une combinaison 3 mm car le libecciu (vent du sud-ouest) peut se lever sans prévenir.
 
Contexte environnemental

Malgré sa renommée internationale, la Corse est parvenue à conserver son patrimoine naturel exceptionnel. À l'exception d'Ajaccio et de Bastia où vit 40 % de la population, et de quelques foyers urbains situés sur le littoral, l'île est parsemée de petits villages cachés dans le maquis et perchés sur les nombreuses montagnes. Plus de 40% des communes ont moins de 100 habitants

 

Le peuple corse a su conserver son identité et préserver son environnement

Réputé fier et ombrageux, le peuple corse a l’immense mérite d’avoir su conserver son identité et préserver son environnement. Depuis 1982, la Corse bénéficie du statut particulier de collectivité territoriale qui confère à l'assemblée de Corse des pouvoirs importants dans l'administration des affaires intérieures de l'île avec notamment l'emploi facultatif de la langue corse à l'école primaire et un Office de l'Environnement Corse qui gère la préservation du patrimoine naturel de l'île.  Les Corses sont avant tout des montagnards avec un mode de vie agro-pastoral et leurs traditions s'inscrivent dans la droite ligne de cette identité.

Le Parc naturel régional de Corse, classé en 1972, recouvre aujourd'hui près de 40% de l'île, avec une superficie de plus de 350 000 hectares pour près de 26 700 habitants. Le parc associe la Collectivité Territoriale de Corse, les Conseils Généraux de Corse du Sud et de Haute Corse, les 4 communautés de communes et les 145 communes de son territoire. 

 

La Corse présente le taux d’endémisme le plus important de Méditerranée

Cinq réserves naturelles protègent une faune et une flore uniquesLes îles Cerbicales, sanctuaire des Cormorans huppés, les îles Lavezzi, où 68 espèces de poissons ont été répertoriées, les îles Finocchiarlal'étang de Biguglia où nichent 127 espèces d'oiseaux marins et Scandola, figurant sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO
La Corse présente le taux d’endémisme le plus important de Méditerranée et se distingue par sa diversité faunistique et floristique unique. Cette hétérogénéité géologique et écologique s’explique en partie par l’isolement de la Corse par rapport aux autres îles, par son insularité et par son excellent état de conservation. Plus de 150 espèces de poissons vivent dans les eaux corses. Mammifères marins, espadons, mérous, marsouins, murènes, dentis et liches (...) sont autant d'espèces protégées que l'on trouve essentiellement autour des îles Cerbicales, des îles Lavezzi et dans la réserve de Scandola. Leur mode de vie et leur reproduction sont surveillés par les agents du Parc.

 

Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement

En corse il existe 3 Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement (CPIE). Ces ssociations labellisées agissent dans deux domaines d’activités en faveur du développement durable : la sensibilisation et l’éducation de tous à l’environnement et l’accompagnement des territoires au service de politiques publiques et de projets d’acteurs.

C.P.I.E. Corte centre Corse : 
L’association A Rinascita créée en 1975 labellisée C.P.I.E. Corte Centre Corse depuis 2007, développe un ensemble d’actions significatives dans les domaines de l’Education à l’Environnement et du développement local. 

C.P.I.E Bastia Golo Mediterranée : 
L’association U Marinu créée en 1994 labéllisée C.P.I.E depuis 2002 a pour principaux objectifs de développer des actions de sensibilisation et d’éducation au développement durable, de participer à la promotion et à la gestion de l’espace naturel t culturel de la Corse, de promouvoir la mer méditerranée comme une aire éco-culturelle et enfin d’accompagner des projets pédagogiques sur la découverte de l’ile.

C.P.I.E Atelier Permanent d’Initiatives à l’environnement d’Ajaccio : 

Fondé en 1997, lAtelier Permanent d’Initiation à l’Environnement Urbain d’Ajaccio s’est positionné à l’avant-garde pour la Corse en faveur de la prise en compte de la gestion des flux (eau, déchet, énergie) et des nuisances et a anticipé l’évolution culturelle qui amenait les acteurs de l’éducation à l’environnement à passer de l’animation nature à l’éducation au développement durable et à la promotion des nouveaux comportements éco citoyens au quotidien. Le projet associatif vise à mettre en oeuvre une action massive d’éducation populaire. Une équipe professionnelle (10 salariés permanents) s’y emploie tout au long de l’année. 

 

Economie maritime

Un haut-lieu de la plaisance en Méditerranée 

Avec ses 1000 km de côtes, l'île regorge de plages, de baies et de criques isolées qui font le bonheur des amateurs de farniente au bord de l'eau et de sports nautiques.... Réputée comme l'un des hauts-lieux de la plaisance en Méditerranée, l'île possède pas moins de 17 ports de plaisance bien équipés et à l'accueil typique et diversifié, selon la région où ils sont situés.  
Dans la perspective de faire de la Corse un pôle d’excellence en matière de nautisme, la Collectivité Territoriale de Corse a élaboré en 2005 un plan de développement du nautisme qui définit les grands objectifs de développement durable des activités nautiques en Corse et notamment de capacité d’accueil des ports insulaires. Aujourd’hui le bilan est plus qu’encourageant et 3000 places supplémentaires sont en cours de création. 

 
 

Le paradis des plongeurs 

Avec un relief subaquatique très diversifiés, une flore et une faune sous-marines riches, des eaux limpides et chaudes, des sites protégés et une quasi-absence de pollution, les fonds marins corses ont acquis une renommée internationale propulsant l’île au rang des destinations de plongée les plus prisées de Méditerranée. Les plongeurs se régalent à explorer les canyons et failles où vivent des bancs de castagnoles, de saupes et de sars, des girelles, des mostelles et des murènes… 
Les photographes accros de macro prennent un malin plaisir à repérer leurs modèles dans les forêts de gorgones, sur les roches recouvertes d’éponges encroûtantes ou à côté de colonies de parazoanthus… Tandis que les amateurs d'histoire maritime découvrent les nombreuses belles épaves, dont le B-52 de Calvi est la plus connue. Plusieurs structures professionnelles avec encadrement par des moniteurs diplomés d'état peuvent être contactées dans les différents ports du tour de l'île.

 

Exploitation du domaine maritime

Le secteur de la pêche est composé d’une flottille artisanale d’environ 195 navires (plus de 700 navires au début du siècle dernier) répartis sur près de 1000 kilomètres de côte. 
Organisée sous forme de « licences » de pêche, cette pêcherie compte 176 petits métiers côtiers et petits métiers du large, 9 chalutiers et une dizaine de navires de pêche au corail. Le «pointu » reste l’unité traditionnelle la plus utilisée.  La profession emploie une centaine de marins, permanents ou saisonniers. 
La filière pêche professionnelle est organisée autour d’un Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins et de 4 prud’homies qui représentent chacune une zone géographique bien définie, avec des règlements prud’homaux s’appliquant sur des territoires de pêches bien identifiés. La production annuelle est d’environ 1200 tonnes, toutes espèces confondues (poisson de roches, poissons nobles, crustacés, pélagiques, céphalopodes, oursins)
La pêche est totalement écoulée en frais sur l’île, par le biais de la vente directe. Afin de faire face à la crise de ce secteur, l’activité de pêche professionnelle en Corse s’est fortement organisée autour d’une démarche de développement durable et de la préservation de la ressource. L’Office de l’Environnement apporte son soutien à cette profession depuis 2007 par la mise en œuvre d’actions axées sur la diversification des activités et des méthodes de pêche, sur la gestion de la ressource et sur la valorisation environnementale. Les techniques sélectives sont privilégiées (nasses, casiers, palangres). Les filets et les vire filets ne sont plus financés.  
Evènements nautiques

Tour de Corse à la voile en équipage 
Grande classique des courses nautiques à la voile sans escales, la boucle de 250 miles depuis la cité de Bonifacio, fait vivre d'intenses moments de navigation aux participants. Cette course mythique, en général musclée et très ventée, est organisée chaque année par le Yacht Club de Bonifacio, sous l’égide de la Fédération Française de voile et de la Ligue Corse de Voile. Plus de 40 bateaux étaient présents sur la ligne de départ en 2008. La course qui se tiendra en 2017 fin Octobre a enregistré 17 pré inscriptions  deux mois avant le départ.

La Régate des Impériales à Ajaccio
Devenue incontournable, cette épreuve réunit, durant le mois de mai, des pavillons des cinq continents dans le golfe d’Ajaccio. Considéré comme l’un des plus beaux golfes du monde, le golfe de la capitale corse est profond de 15 km et offre des conditions de navigation idéales : une protection des vents forts nord/nord-ouest et une brise thermique permanente entre 10 et 20 nœuds, avec les fameuses Iles Sanguinaires en toile de fond.  Plus d'une trentaine de voiliers de la catégorie Epoque, Classique et « Spirit of tradition » ont participé à l’édition de 2009. La course est ouverte aux Voiliers de Tradition jaugés CIM (comité international de la Méditerranée) et aux voiliers Esprit de Tradition jaugés IRC. Les classements s'effectuent en Temps sur Distance pour les Voiliers de Tradition et en Temps sur temps pour les Esprits de Tradition. Les prix sont attribués aux trois premiers yachts de chaque classes. Depuis 7 ans, Les Régates Impériales réunissent les plus beaux yachts de tradition du monde en un lieu magique, et se sont imposées comme une rencontre sportive de très haut niveau. 

On peut regretter que cette très belle manifestation mettant en scène des voiliers de tradition ait été annulée en 2017. Espérons que les conditions d'accueil soient réunies dans un futur très proche.

La Coupe de printemps du Yacht Club de France 
La manifestation se clôture chaque année par le trophée de printemps du Yacht Club de France, une course  hauturière entre Ajaccio et Antibes où s’enchaînent le Paneraï challenge et les Voiles d’Antibes.

 

Le Défi Inter-Iles est l’un des plus importants évènements du windsurf français. Depuis  une dizaine d’années, près de 100 planchistes - dont quelques-uns au meilleur niveau international - relèvent un défi unique : traverser les bouches de Bonifacio en Windsurf pour rallier la Sardaigne en un temps record. Ce rassemblement international qui regroupe pros et amateurs est organisé par le CV Bonifacio et le magazine Planche Mag. 72 concurrents ont relevé le défi en trois manches entre le 11 et le 13 septembre 2009, on sait d’ores et déjà que la 14ème édition du Défi Inter îles aura lieu en septembre 2010.

Le Festival du vent à Calvi Créé il y a 18 ans, le festival du vent regroupe vers la fin du mois d'octobre les passionnés de sports de voile et aériens, et conforte année après année le positionnement éco-citoyen précurseur de la Corse. Ce rassemblement populaire qui dure 5 jours fait l'éloge de la nature et propose des rencontres thématiques sur les sujets écologiques, avec des animations de rue, des concerts proposés par des artistes locaux et internationaux, des spectacles et autres ateliers de découverte et de sensibilisation.

 

Autres

La Corse a de tous temps occupé une position stratégique au sein de l'espace géopolitique Méditerranéen. Objet de convoitise des différentes puissances de Méditerranée, elle est longtemps demeurée dans les zones d'influence italo-toscane et carthaginoise. Véritables symboles de l'île et classées monuments historiques, les tours génoises témoignent de ce passé historique. Sur les 85 tours dénombrées au début du XVIIIe siècle, 67 demeurent encore debout tout autour du littoral corse. Elles ont été bâties par les Gênois au XVème et XVIème siècle pour prévenir des invasions. Dressées sur chaque pointe côtière, elles permettaient de communiquer visuellement entre elles sous forme de fumées, de feu ou d'un son de culombu (grande conque marine). L'information pouvait faire le tour de l'île en moins d'une heure.  

Mer / Océan: 
Méditerranée

EN BREF

Les Grecs ne s’y sont pas trompés en lui donnant le nom de « Kalliste », la plus belle des îles.Avec ses côtes escarpées de granit rouge à l’ouest, ses falaises de calcaire qui surplombent les eaux turquoise au sud, etson impénétrable maquis dont les senteurs sauvages se dispersent à tous vents, la Corse est une destination d’exception.

Au-delà de sa nature enchanteresse, l’île se distingue par sa volonté de préserver son riche patrimoine et par son admirable résistance aux démons du béton.

Située au cœur de la Méditerranée, la Corse incarne le rêve suprême de l’île pour les plaisanciers qui peuvent en découvrir tous les charmes le long de ses 1000 km de côtes et vagabonder entre ses 17 ports de plaisance.  

ENEZ'ACTUS

Culture et comportement complexe des Cétacés

Cultures et comportements évolués chez les Dauphins et Baleines
 

Le Chili stoppe un projet minier de 2.5 milliards

Le gouvernement chilien protège sa biodiversité marine

Premier voilier 100% Energie alternative au Vendée Globe: Conrad Colman

Conrad Colman, jeune Américain originaire de Nouvelle Zélande et vivant en Bretagne  est  le prem

Nouvelle Calédonie : inventaire de la biodiversité méconnue

Un inventaire de la biodiversité calédonienne est mené actuellement par le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) et l’ONG Pro-Natura International dans le vaste programme La Planète revisitée. Si l'archipel est connu pour son taux d’endémisme le plus élevé au monde, la petite faune demeure méconnue. Les scientifiques vont quadriller forêts, cours d’eau, montagnes et fonds marins pour y dénicher de nouvelles espèces.

Ouessant mise sur la relance agricole pour lutter contre la friche

La commune d’Ouessant et le Parc naturel régional d’Armorique lancent un appel à candidature dans le cadre de la mise en place de projets agricoles innovants et respectueux de l’environnement. L'élevage et le maraîchage permettraient de revitaliser et de mettre en valeur l'île tout en générant de l'emploi et des débouchés alliant tourisme et développement de produits locaux.

Atlantique : sabordage du projet de sanctuaire pour baleines

Lors de la 66ème réunion de la Commission baleinière internationale qui se tient en ce moment en Slovénie, les pays pro-chasse à la baleine ont à nouveau sabordé une proposition de sanctuaire de cétacés dans l'Atlantique Sud. Un signe décevant de l'influence politique continue du Japon qui poursuit la chasse commerciale sous couvert de recherches soit-disant scientifiques.

L'île Maurice collabore avec les Seychelles pour une pêche au thon durable

Les Seychelles et Maurice conjuguent leurs efforts en matière de conservation de stock de thon dans la région de l’océan Indien. Dans leur démarche visant à obtenir la certification du Marine Stewardship Council Certification (MSC), les autorités seychelloises ont sollicité l'île Maurice pour la signature d’un accord en faveur d'un nouveau projet d'amélioration de la pêche.

Parc de Saguenay-Saint-Laurent : renforcement des règles d'observation des baleines

Les nombreux utilisateurs du parc marin Saguenay-Saint-Laurent devront respecter de nouvelles règles à compter de janvier 2017. Parmi les nouvelles mesures figurent l'interdiction des jet skis et autres engins de plaisance motorisés et le renforcement des comportements à adopter en présence d’espèces en péril, tel le béluga du Saint-Laurent.

TripAdvisor boycotte les activités en interaction avec les animaux sauvages

Les activités touristiques où le contact avec les animaux sauvages ou les espèces protégées est permis sont en passe de devenir démodées grâce à l'annonce de Tripadvisor. Très influent, le géant du voyage en ligne vient d'annoncer qu'il cesse de vendre des billets pour ces activités et qu'il compte monter un portail éducatif consacré au tourisme avec des animaux.

Moorea : la biophonie, un outil convaincant pour le suivi sous-marin

Après quatre mois d’enregistrements, les scientifiques du Centre de recherches insulaires et de l'observatoire de l'environnement (Criobe) Moorea ont démontré que l’acoustique sous-marine permet d’identifier un environnement sain et que les aires marines protégées de l'île sont efficaces. Effectué dans quatre AMP de l’île et quatre zones non protégées, le suivi a en effet clairement permis de différencier les deux.