La communauté de Samsø a atteint l'autosuffisance en énergie renouvelable en 10 ans
La communauté de Samsø a atteint l'autosuffisance en énergie renouvelable en 10 ans
La communauté de Samsø a atteint l'autosuffisance en énergie renouvelable en 10 ans
La communauté de Samsø a atteint l'autosuffisance en énergie renouvelable en 10 ans.
La communauté de Samsø a atteint l'autosuffisance en énergie renouvelable en 10 ans.

Carte

Activités et Loisirs

Erigé au sommet d'une falaise au sud-ouest de Samsø, le phare "Vesborg Fyr" domine la mer de Kattegat où s'étend un parc éolien offshore et offre une splendide vue panoramique sur l’île. Un...
Séjournez au sein d'une ferme bio à Samso et découvrez un mode de vie simple au contact de la nature. Une escale idéale pour passer des vacances dans un environnement calme et bucolique auprès d'une...
Samso Energi Akademiet est un centre d’information, de démonstration et d'échanges sur les énergies renouvelables. L'organisme accueille citoyens locaux et divers visiteurs et les renseigne sur la...
Les produits locaux sont à la fête au Købmandsgård. Vous pouvez les acheter en boutique ou les déguster sur place en restauration rapide.
Archipel
Atouts géographiques

Peuplée d'environ 4.100 habitants, Samsø est une île danoise de 114 km² située au coeur de la Scandinavie, dans la mer de Kattegat. Jadis connue pour son agriculture, notamment ses pommes de terre et ses fraises, l’île est réputée au niveau international pour sa communauté autosuffisante en électricité renouvelable. Isolée et peu étendue, l'île offre un terrain idéal pour réaliser une expérience de politique communautaire durable et d’ingénierie de l’énergie. Sans oublier que l’île est plate et balayée par les vents.

L'île est prisée des touristes pour ses paysages bucoliques, ses plages bordées d'eaux limpides, ses parcours pédestres et cyclistes, ses villages pittoresques comptant de belles maisons colorées et d'élégantes églises protestantes. 

Si Samsø représente un modèle au niveau de la consommation énergétique, elle ne figure pas au palmarès des îles écologiques, surtout en ce qui concerne l'agriculture intensive et l'utilisation de pesticides. Cependant, l'agriculture bio émerge doucement mais sûrement et quelques petits points de vente sont ouverts au public toute l'année.

Contexte environnemental

La transformation de l’île provient d’une initiative lancée en 1997 par le gouvernement danois qui cherchait un « laboratoire » afin d’y élaborer le meilleur plan possible pour réduire les émissions de carbone et stimuler l’utilisation des énergies renouvelables. Le Danemark est un pays qui a beaucoup misé sur les parcs éoliens offshore. 25% de l'électricité vient du vent au Danemark.

Samsø a été retenue. Ses habitants sont passés d’une production de 45 000 tonnes de dioxyde de carbone par an à - 15 000 tonnes ; les insulaires exportent leur surplus d’électricité vers le reste du pays, ce qui leur a permis de réduire leur empreinte écologique de près de 140%. Le succès de cette révolution verte est principalement dû aux habitants de l’île et à leur capacité d'évolution via un processus de concertation et d'engagement collectif. Si aucune initiative n'a été imposée par l'Etat ou par une importante compagnie énergétique, la communauté a pu bénéficié d'un contexte économique favorable dans la mesure où les investissements ont été favorisés par des fonds nationaux et européens, et par des tarifs préférentiels, fixes et ga­rantis par l’Etat, pouvant ainsi être amortis en moins de sept ans.

Economie maritime

 En raison de son emplacement géographique central, Samsø a été le centre de l'ère viking pendant plusieurs siècles ( sams = collectif et ø = île).

Il y a 1 400 ans, l'île servait de point de rencontre aux flotilles Vikings qui s'y rassemblaient annuellement et s'est imposée comme le site majeur de recrutement des guerriers. Des sites archéologiques prouvent l'ancienne construction de châteaux et le canal, creusé pour faciliter le contrôle de tous les navires en provenance du sud, peut être facilement observé depuis la route principale menant vers le nord de l'île.

Le royaume du Danemark s'est formé depuis Samsø qui contrôlait une grande partie des îles et terres fertiles scandinaves. Ref : The story of the Vikings (about 700 AD to about 1,200 AD) by Karl Rasmussen.  

Mer / Océan: 
Mer Baltique

EN BREF

Il y a 10 ans, la communauté de Samsø dépendait entièrement des énergies fossiles. Aujourd'hui, l'île tire son électricité et son chauffage du vent, du soleil, du bois et de la paille... Un défi exemplaire relevé en dix ans par les habitants et coordonné par l'agence Energy academy qui rassemble les dernières connaissances sur les technologies des énergies renouvelables.

ENEZ'ACTUS

Culture et comportement complexe des Cétacés

Cultures et comportements évolués chez les Dauphins et Baleines
 

Le Chili stoppe un projet minier de 2.5 milliards

Le gouvernement chilien protège sa biodiversité marine

Premier voilier 100% Energie alternative au Vendée Globe: Conrad Colman

Conrad Colman, jeune Américain originaire de Nouvelle Zélande et vivant en Bretagne  est  le prem

Nouvelle Calédonie : inventaire de la biodiversité méconnue

Un inventaire de la biodiversité calédonienne est mené actuellement par le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) et l’ONG Pro-Natura International dans le vaste programme La Planète revisitée. Si l'archipel est connu pour son taux d’endémisme le plus élevé au monde, la petite faune demeure méconnue. Les scientifiques vont quadriller forêts, cours d’eau, montagnes et fonds marins pour y dénicher de nouvelles espèces.

Ouessant mise sur la relance agricole pour lutter contre la friche

La commune d’Ouessant et le Parc naturel régional d’Armorique lancent un appel à candidature dans le cadre de la mise en place de projets agricoles innovants et respectueux de l’environnement. L'élevage et le maraîchage permettraient de revitaliser et de mettre en valeur l'île tout en générant de l'emploi et des débouchés alliant tourisme et développement de produits locaux.

Atlantique : sabordage du projet de sanctuaire pour baleines

Lors de la 66ème réunion de la Commission baleinière internationale qui se tient en ce moment en Slovénie, les pays pro-chasse à la baleine ont à nouveau sabordé une proposition de sanctuaire de cétacés dans l'Atlantique Sud. Un signe décevant de l'influence politique continue du Japon qui poursuit la chasse commerciale sous couvert de recherches soit-disant scientifiques.

L'île Maurice collabore avec les Seychelles pour une pêche au thon durable

Les Seychelles et Maurice conjuguent leurs efforts en matière de conservation de stock de thon dans la région de l’océan Indien. Dans leur démarche visant à obtenir la certification du Marine Stewardship Council Certification (MSC), les autorités seychelloises ont sollicité l'île Maurice pour la signature d’un accord en faveur d'un nouveau projet d'amélioration de la pêche.

Parc de Saguenay-Saint-Laurent : renforcement des règles d'observation des baleines

Les nombreux utilisateurs du parc marin Saguenay-Saint-Laurent devront respecter de nouvelles règles à compter de janvier 2017. Parmi les nouvelles mesures figurent l'interdiction des jet skis et autres engins de plaisance motorisés et le renforcement des comportements à adopter en présence d’espèces en péril, tel le béluga du Saint-Laurent.

TripAdvisor boycotte les activités en interaction avec les animaux sauvages

Les activités touristiques où le contact avec les animaux sauvages ou les espèces protégées est permis sont en passe de devenir démodées grâce à l'annonce de Tripadvisor. Très influent, le géant du voyage en ligne vient d'annoncer qu'il cesse de vendre des billets pour ces activités et qu'il compte monter un portail éducatif consacré au tourisme avec des animaux.

Moorea : la biophonie, un outil convaincant pour le suivi sous-marin

Après quatre mois d’enregistrements, les scientifiques du Centre de recherches insulaires et de l'observatoire de l'environnement (Criobe) Moorea ont démontré que l’acoustique sous-marine permet d’identifier un environnement sain et que les aires marines protégées de l'île sont efficaces. Effectué dans quatre AMP de l’île et quatre zones non protégées, le suivi a en effet clairement permis de différencier les deux.