Carnaval Cayman islands @ Hervé Bré EnezGreen
Diving spots in Cayman Islands @ Hervé Bré EnezGreen
Diving with sting rays Cayman Islands @ Hervé Bré EnezGreen
Cayman Islands @ Hervé Bré EnezGreen
Sailing in Cayman Islands @ Hervé Bré EnezGreen

Carte

Activités et Loisirs

En tant que premier centre nautique et opérateur de plongée des Caymans, Red Sail Sports fait découvrir en toute sécurité et de façon parfaitement organisée les nombreux sites de plongée réputés pour...
Archipel
Atouts géographiques

Les îles Caïmans sont situées à l'ouest de la mer des Caraïbes, entre Cuba et le Mexique, à côté de l'île de la Jamaïque. Petit paradis balnéaire, les îles Caïmans sont composées de trois îles distinctes : Grand Cayman -sur laquelle se trouve la capitale administrative George Town-, Little Cayman et Cayman Brac.

Plus de 56,800 personnes vivent sur ce territoire dépendant de la couronne britannique.

L'anglais est la langue officielle des îles Caïmans ainsi que la première langue principale parlée à domicile en 2010 par 90,9 % de la population des îles soit 48 924 personnes, suivi de l'espagnol. L'anglais des locaux est le créole Caïman.

 

Les visites incontournables

Stingray City, attraction la plus populaire de Grand Caïman, permet d'évoluer parmi des raies pastenagues, qu'il est possible d'approcher, de nourrir. Si l'expérience est captivante, le site - victime de son succès - est surfréquenté. 

Pour les familles : sur la plage de Boatswain, le Boatswain's Beach Grand Cayman Turtle Farm, mérite la visite pour y découvrir les espèces de tortues peuplant les eaux caribéennes. 

A 45min, Caymen Brac est le rendez-vous des amoureux de la nature qui viennent y observer plus de 200 espèces d'oiseaux.

Little Cayman, situé à seulement 8km de Cayman Brac, est idéal pour des escapades en solitaire ou en amoureux et pour pratiquer la plongée sous-marine et le snorkeling.

 

Les amateurs de plages trouveront leur bonheur sur les côtes des iles Caïman, parsemées de palmiers et ornées d'un sable blanc immaculé baignant dans des eaux turquoise et transparentes. Au large des côtes de Grand Cayman s'étendent de magnifiques récifs coralliens.

Cependant, les adeptes de dépaysement seront comblés sur Petit Cayman dont les plages désertes et l'ambiance apaisante leur garantient de passer des vacances reposantes.

 

Contexte environnemental

 L'archipel est un véritable sanctuaire d'espèces animales rares, dont certaines sont en voie d'extinction. A l'intérieur des terres comme dans les parcs maritimes, nombre d'activités touristiques propsent de découvrir la faune et flore locale. Les Iles Caïmans se distinguent par une concentration importante de réserves naturelles protégées sur une faible surface et les prestations sont pour la grande majorité respectueuses de l'environnement.

Pour des raisons de conservation, il est formellement interdit de toucher la barrière de corail au risque de se voir infliger une lourde amende pouvant aller jusqu'à 6000 $ ; il est donc fortement conseillé de toucher les coraux des yeux lors de vos plongées ou randonnées palmées. 

Des parcs marins, des zones environnementales et des sanctuaires d'animaux ont été mis en place sur les îles pour veiller à ce que les trésors naturels des Cayman soient préservés pour les générations futures des locaux et visiteurs.

Conscientes de la nécessité de protéger la riche biodiversité deleur fonds marins, les autorités ont mis en place une série de lois sur l'environnement pour assurer la durabilité de leur environnement naturel. Voici un bref résumé des lois de conservation marine dans les îles Caïmans:
 
L'endommagement du corail via le mouillage par l'ancre ou les chaînes ou tout autre moyen est interdit PARTOUT dans les eaux des Cayman.
Des bouées ont été installées à l'attention des plaisanciers tout autour des îles.
Aucune prise de toute vie marine - vivant ou mort.
Aucune prise de toute coraux, éponges, etc. dans les eaux Cayman.
Le port de gants pendant la plongée ou le snorkeling dans les eaux Cayman est interdit.
L'exportation de poissons vivants ou toute autre vie marine est interdite.
La pêche avec des filets maillants, du poison ou d'autres substances nocives est interdite.
Il est interdit de jeter quoique ce soit dans les eaux Cayman.
L'exportation de coquilles de conques et ou de corail noir exige un permis spécial, délivré par le ministère de l'Environnement.

Pour plus de renseignement sur les aires marines protégées des trois îles et la réglementation au sein des parcs marins, voir ce lien

 

Les îles Caïmans se tournent vers le tourisme durable

Le projet de développement durable, intitulé Cayman Islands Environmental Project for the Tourism Sector (CEPTS), vise à se concentrer sur  la certification Green Globe pour Little Cayman. Cette petite île principalement axée sur la plongée dispose de nombreux atouts permettant d'obtenir cette prestigieuse certification environnementale. Pratiquement sans voiture, l'île est un sanctuaire pour les oiseaux et pour la faune, et abrite également le plus grand centre de recherche de l'Institut Central Marine des Caraïbes.
 
Les partenaires du secteur privé des Iles Cayman concentrent leurs efforts pour ouvrir la voie à des pratiques durables de diverses façons, depuis des programmes de formation écologique individuels au développement durable de l'industrie de la plongée :
 
• Le  "Guide Vert des îles Caïmans" a ainsi été publié par Central Caribbean Marine Institute’s (CCMI) ainsi qu'une brochure qui informe les visiteurs et les locaux des menaces qui pèsent sur l'environnement marin de Cayman, ainsi que les mesures qu'ils peuvent prendre pour le protéger. En plus du Guide Vert, le CCMI a également lancé un programme de "Plongées accompagnées d'un chercheur scientifique" au sein du Little Cayman Research Center. Le programme donne aux plongeurs l'occasion de s'informer sur les questions écologiques marines et les efforts à entreprendre tout en aidant à collecter et archiver les données avec les chercheurs de la CCMI lors de plongées visant à la conservation des récifs coralliens.
 
Cayman Diving Lodge est un projet de complexe plongée écologique construit selon les normes écologiques, et géré de façon entièrement durable de la constuction jusqu'au fonctionnement de l'activité.
  • L'opérateur de plongée Cayman Ocean Frontiers vise quant à lui à rendre l'industrie de la plongée Cayman neutre en émissions carbones dans les cinq ans.
• Les brasseries des îles Cayman, "Cayman Islands Brewery", ont construit un système de traitement des eaux usées sophistiqué, en veillant à ce que tous les excès de grain et de levure soient recueillis par les agriculteurs locaux. La direction travaille actuellement sur un programme pour rendre la brasserie autonome en électricité.
Economie maritime


Historiquement, les îles Caïmans ont été un paradis fiscal. Le 8 février 1794, les Caïmanais portent secours aux équipages de dix navires de commerce parmi lesquels se trouvait le HMS Convert. Les navires avaient heurté le récif et s'échouent alors que la mer était agitée. La légende veut que le roi George III, en leur promettant de ne jamais créer d'impôts, récompense les habitants de l'archipel pour leur générosité, du fait qu'un des navires transportait son propre fils, le prince Guillaume, futur Guillaume IV.

De nombreux économistes considèrent les îles Caïmans comme un paradis fiscal. À ce titre, de nombreuses sociétés offshore y sont implantées en tant que sociétés-écran, et beaucoup de banques y sont présentes.

Il n’existe pas d’impôt sur les sociétés aux îles Caïmans, mais seulement des droits sur les biens importés à différents taux, un droit de timbre sur les transferts immobiliers au taux normal de 7,5 % et un droit de timbre de 1 % frappant les transactions d’actifs mobiliers. Toutefois, en sont normalement exonérées les émissions de sûretés et de titres de mutuelle. N’ayant pas d’impôt sur les sociétés mais seulement des taxes diverses, les îles Caïmans n’ont signé aucun traité tendant à éviter la double imposition. Les Îles ont signé un accord d’échange d’information en matière fiscale avec les États-Unis en novembre 2001.

Les îles Caïmans ont été classées comme pavillon de complaisance par l'International Transport Workers' Federation.

Evènements nautiques

Des événements à ne pas manquer 

Le carnaval de Batabono et du celui du Bachanal, ainsi que la célébration du passage des pirates aux Caïmans à Grand Cayman (la fête du Pirates Week).

Les peuples Arawaks représentent les premiers habitants des îles Caïmans. Ils pratiquaient alors l'agriculture, la pêche et la cueillette. Ils produisaient également des céramiques typiques extrêmement décorées et colorées. Les Arawaks ont toujours étaient très attentifs aux caractères du raffinement, de la beauté et des arts. Ils vivaient en parfaite harmonie avec la nature.

Aujourd'hui, la culture des habitants des îles Caïmans est un mélange de tradition locale avec des influences américaines et britanniques. A travers les fêtes et les manifestations, la culture de l'archipel est fortement évoquée. 

Autres

Histoire 

Les deux plus petites îles des Caïmans furent découvertes par Christophe Colomb en 1503. Sir Francis Drake explora la région en 1586 mais ce ne fut qu'au cours des 18ème et 19ème siècles que les îles Caïmans furent colonisées à partir de la Jamaïque par les Britanniques et administrées par la Jamaïque après 1863. Puis en 1959, les îles devinrent un territoire de la fédération des Indes de l’ouest et quand la fédération fut dissoute en 1962, les îles Caïmans décidèrent de rester une dépendance de la Grande Bretagne. 

Elles constituent donc aujourd'hui une colonie séparée de la Couronne, tandis que la Jamaïque est devenu un Royaume du Commonwealth.

 

Mer / Océan: 
Mer des Caraïbes

EN BREF

Territoire d'outre-mer du Royaume-Uni dans les Caraïbes, les îles Caïmans sont prisées tant par leurs paysages exotiques que par leur niveau de confort exceptionnel.

Situées à moins 800 kilomètres du sud de la Floride, entre Cuba et le Mexique, à côté de l'île de la Jamaïque, elles figurent parmi les destinations des Caraïbes les plus propres, sécuritaires et facilement accessibles.

Les trois îles bénéficient d'un réseau de communication étendu, d'infrastructures de tourisme et de transport bien développées, de facilités médicales de haut niveau - rare sur les îles de la Caraîbe - sans oublier bien sûr, de services financiers exhaustifs (!)

Riches de superbes plages immaculées, de magnifiques fonds marins et d'une multitude d'activités nautiques, la destination est très prisée pour les vacances en famille et par les amateurs de plongée et de snorkeling.

Grand Cayman est la principale destination touristique avec sa capitale Georgetown qui est aujourd’hui un des premiers centres financiers de toute la région des Caraïbes comptant plus de 500 banques et 30 000 sociétés enregistrées.  

Grand Caïman se distingue aussi par ses excellents restaurants dont la qualité de la nourriture et la diversité de choix -depuis les plats indiens jusqu'aux spécialités italiennes et est appréciée en particulier pour la grande variété de spécialités locales de poissons.

Aux antipodes du tourisme développé à grande échelle, Petit Caïman ne compte que 70 habitants et comble les voyageurs adeptes des découvertes hors des sentiers battus. L'île est très réputée pour la plongée et pour son sanctuaire d’oiseaux sauvages et d'iguanes.

Enfin, Caïman Brac possède une réserve naturelle qui abrite une multitude de perroquets aux couleurs éclatantes, et est réputée pour la flore unique et époustouflante de sa zone côtière.

 

Informations pratiques

 Y croise-ton des Caïmans ?

Le nom actuel des îles est d'origine amérindienne pour désigner ce fameux animal si redouté mais il y a bien longtemps que ces créatures ont quitté les îles.

Quelle est la période la plus favorable ?  

Le meilleur moment pour visiter les îles Caymans s'étend de décembre à avril, lorsque les moyennes de température sont les plus agréables autour de 24° et l'humidité à son plus bas niveau.

Sécurité plongée

L'hôpital de la capitale dispose d'une double chambre de décompression et d'un personnel qualifié et entraîné, supervisé par un physicien expérimenté en cas d'accidents de plongée.

Transports

En bateau

Des dizaines de navires de croisière jettent l'ancre à George Town du lundi au samedi. 

Les plaisanciers privés entrant dans les eaux Caïmans doivent doivent s'adresser aux autorités portuaires à George Town pour le dédouanement et l'immigration.

En avion

L'aéroport international Owen Roberts accueille des vols en provenance d'Amérique du Nord et du Royaume-Uni.

Chaque île dispose d'un aéroport. Cayman Airways Express, une filiale de Cayman Airways, offre un service de quasi-monopole entre les trois îles.

En voiture

La conduite est à gauche. Les visiteurs doivent obtenir un permis de conduire temporaire de leur agence voiture de location (CI 16 $). Le conducteur doit être âgé d'au moins 21 ans pour pouvoir louer une voiture dans les îles Caïmans, et l'assurance de certaines agences de location ne couvre pas les locataires de moins de 25 ans ; vérifiez à l'avance auprès de votre compagnie de location.

Les iguanes ont un droit de passage ! Attention à ne pas heurter ces créatures en voie de disparition.

Deux roues

Vélos, scooter et moto de location sont disponibles sur les trois îles.

A savoir et à respecter

Le mode de vie sur les îles Caïmans est un mélange de tradition locale avec les comportements américains et britanniques. Au niveau du code vestimentaire des îles Caïmans, les maillots de bain ne posent aucun problème sur la plage ou en bateau de croisière, cependant il est recommandé de s'habiller de façon plus formelle en ville et dans les restaurants au bord de plage.

Frais de services et taxes

Les taxes de logement sont de 10% et 10% de frais de service. Pour la nourriture et boisson, comptez entre 10 et 15% mais les groupes de 6 personnes ou plus sont chargés automatiquement 15 % de frais de service. Sinon, les pourboires sont à votre discrétion mais généralement de 15%.

Promos

Si vous voulez profiter des meilleurs tarifs, il est conseiller de planifier un voyage au début du printemps (mars) ou en été (juillet-août), lorsque les taux d'hôtel sont jusqu'à 50 % moins cher.

Grand Cayman est réputé pour ses produits détaxés (entre vêtements de marque, artisanat local, bijouterie, etc). 

 

ENEZ'ACTUS

Premier voilier 100% Energie alternative au Vendée Globe: Conrad Colman

Conrad Colman, jeune Américain originaire de Nouvelle Zélande et vivant en Bretagne  est  le prem

Nouvelle Calédonie : inventaire de la biodiversité méconnue

Un inventaire de la biodiversité calédonienne est mené actuellement par le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN) et l’ONG Pro-Natura International dans le vaste programme La Planète revisitée. Si l'archipel est connu pour son taux d’endémisme le plus élevé au monde, la petite faune demeure méconnue. Les scientifiques vont quadriller forêts, cours d’eau, montagnes et fonds marins pour y dénicher de nouvelles espèces.

Ouessant mise sur la relance agricole pour lutter contre la friche

La commune d’Ouessant et le Parc naturel régional d’Armorique lancent un appel à candidature dans le cadre de la mise en place de projets agricoles innovants et respectueux de l’environnement. L'élevage et le maraîchage permettraient de revitaliser et de mettre en valeur l'île tout en générant de l'emploi et des débouchés alliant tourisme et développement de produits locaux.

Atlantique : sabordage du projet de sanctuaire pour baleines

Lors de la 66ème réunion de la Commission baleinière internationale qui se tient en ce moment en Slovénie, les pays pro-chasse à la baleine ont à nouveau sabordé une proposition de sanctuaire de cétacés dans l'Atlantique Sud. Un signe décevant de l'influence politique continue du Japon qui poursuit la chasse commerciale sous couvert de recherches soit-disant scientifiques.

L'île Maurice collabore avec les Seychelles pour une pêche au thon durable

Les Seychelles et Maurice conjuguent leurs efforts en matière de conservation de stock de thon dans la région de l’océan Indien. Dans leur démarche visant à obtenir la certification du Marine Stewardship Council Certification (MSC), les autorités seychelloises ont sollicité l'île Maurice pour la signature d’un accord en faveur d'un nouveau projet d'amélioration de la pêche.

Parc de Saguenay-Saint-Laurent : renforcement des règles d'observation des baleines

Les nombreux utilisateurs du parc marin Saguenay-Saint-Laurent devront respecter de nouvelles règles à compter de janvier 2017. Parmi les nouvelles mesures figurent l'interdiction des jet skis et autres engins de plaisance motorisés et le renforcement des comportements à adopter en présence d’espèces en péril, tel le béluga du Saint-Laurent.

TripAdvisor boycotte les activités en interaction avec les animaux sauvages

Les activités touristiques où le contact avec les animaux sauvages ou les espèces protégées est permis sont en passe de devenir démodées grâce à l'annonce de Tripadvisor. Très influent, le géant du voyage en ligne vient d'annoncer qu'il cesse de vendre des billets pour ces activités et qu'il compte monter un portail éducatif consacré au tourisme avec des animaux.

Moorea : la biophonie, un outil convaincant pour le suivi sous-marin

Après quatre mois d’enregistrements, les scientifiques du Centre de recherches insulaires et de l'observatoire de l'environnement (Criobe) Moorea ont démontré que l’acoustique sous-marine permet d’identifier un environnement sain et que les aires marines protégées de l'île sont efficaces. Effectué dans quatre AMP de l’île et quatre zones non protégées, le suivi a en effet clairement permis de différencier les deux.

Extension de la réserve naturelle des Terres australes françaises

L’extension de la réserve naturelle nationale des Terres australes françaises s’étendra sur plus de 600 000 km². Situé au sud de l’Océan indien, entre les 40e rugissants et les 50e hurlants, cet univers aussi magnifique qu’hostile, abrite des milliers d’espèces endémiques aux îles subantarctiques qui seront bientôt mieux protégées.

Ecosse : la plus grande zone de protection pour le marsouin d'Europe

Le gouvernement écossais a confirmé la création d’une zone spéciale de conservation (ZSC) de 13.540 km2 dans l’archipel des Hébrides pour le marsouin commun (Phocoena phocoena) qui est une espèce protégée. Si les marsouins sont encore les cétacés les plus répandus des eaux européennes et d'Écosse, leurs effectifs tendent à régresser à cause de la pollution marine et de la mort par noyade liée aux captures accidentelles.