Enez'actualité - Martinique

Martinique : formation des opérateurs de whale-watching

D'après une étude commandée par le sanctuaire Agoa, le whale-watching a le vent en poupe aux Antilles. En 2015, une trentaine d'opérateurs basés en Martinique, Guadeloupe et à Saint-Martin a accueilli plus de 50 000 touristes et généré un chiffre d'affaires de 2 165 000 €. Depuis 2010, le nombre d'opérateurs a été multiplié par 3 et leur chiffre d’affaires par 4.

Formation des opérateurs de whale-watching et charte 
Agoa pour une gestion durable du tourisme baleinier

Si l'étude commandée par le sanctuaire Agoa a mis en valeur la croissance du whale-watching aux Antilles, elle a permis aussi de mettre en lumière des mauvaises pratiques qui répétées dans le temps peuvent nuire sérieusement aux cétacés, comme la réduction du taux de reproduction et des capacités d’alimentation, l’augmentation du risque de maladies pour les cétacés soumis au stress, ou encore l’abandon de sites pourtant essentiels à leurs activités vitales...

Conscients de la nécessité d'instaurer une meilleure gestion de l'activité, la majorité des opérateurs a accueilli positivement le programme de gestion pour un whale-watching durable.

Organisée par l'association Souffleurs d'Écume, la formation de 3 jours constitue la première étape dédiée aux opérateurs de whale-watching. Du 17 au 19 octobre, les prestataires de tourisme vont pouvoir suivre une douzaine de modules pour apprendre à reconnaître les signes de perturbation des animaux et à respecter les règles d’approche des cétacés pour ne pas les déranger. Cette formation leur offrira aussi des connaissances naturalistes afin de pouvoir les partager avec leurs clients et les sensibiliser au respect du milieu marin. Un certain nombre d’outils leur seront mis à disposition, dont une plaquette d’identification des espèces.

A terme le whale-watching aux Antilles sera régulé par un label ou un système de licence

La formation sera suivie de la signature de la 1ère charte Agoa pour une observation touristique responsable des cétacés. A terme, le programme de
 gestion du whale-watching dans les Antilles françaises inclura des dispositifs actuellement à l’étude tels qu’un label ou encore un système de licence.

Sources : Souffleurs d'Écume