Enez'actualité - Molène

Le parc marin d’Iroise favorable au jet-ski autour de la Presqu'île de Crozon

Presqu'île de Crozon @ Laetitia Scuiller

Le parc marin d’Iroise a donné un avis favorable au projet de randonnées de jet-skis autour de la Presqu’île de Crozon. Si la décision satisfait les pro-jet-ski, elle scandalise les associations environnementales qui estiment que la pratique de l’activité n'est pas appropriée à la protection de la biodiversité de cette zone classée Natura 2000.

Des jet-skis pourraient bientôt réaliser des circuits de randonnée autour de la Presqu'île de Crozon. C'est en tout cas l'avis du conseil du Parc Marin d'Iroise. Il a voté jeudi un avis favorable pour un projet porté par l'entreprise Jet 29. Celle-ci a demandé l'autorisation pour des randonnées en groupe de quatre ou cinq jet-skis, encadrés par un moniteur diplômé.

Mais le sujet a donné lieu à débat. Jean Hascoët, président de Baie de Douarnenez Environnement, a immédiatement réagi au nom des associations environnementales : « Nous ne voulons pas être assimilés à cette décision », a déclaré le représentant Eaux et rivières de Bretagne.

La Presqu'île de Crozon est une zone Natura 2000 avec une forte biodiversité

« Je suis scandalisé par cette première décision de la nouvelle présidence (Nathalie Sarrabezolles vient d'être élue présidente). Elle est de très mauvais augure. » Il a rappelé que « c'est une zone Natura 2000 avec une forte biodiversité. Et c'est parmi les plus belles promenades de Bretagne. » Mais surtout, ce que craint Jean Hascoët, ce sont les suites potentielles. « Si on accepte une fois, comment ensuite refuser à d'autres ? »

Un argument balayé par le directeur du Parc marin d'Iroise, Thierry Cantéri. « Chaque demande nécessite l'avis du conseil de gestion. Et chaque décision peut être revue. » L'avis favorable a toutefois été donné avec restriction, précise-t-il. « Le circuit ne pourra pas s'approcher de certaines zones pour les oiseaux et la vitesse devra être considérablement réduite à d'autres. »

Un groupe de travail va être mis en place pour réfléchir à des zones précises, où il n'y aurait pas d'impact, où cela dérangerait le moins, vers lesquelles on pourrait les réunir, »continue le directeur du Parc.

Une action indispensable pour Jacques Lannou, président de Douarnenez communauté, qui voudrait « voir cette activité mécanique centralisée sur un secteur, afin qu'il n'y ait pas d'atteinte sur la faune, l'archéologie, les plages. »

Les jet skis sont bannis de l'archipel de Molène depuis 2014

Il faut rappeler que l'archipel de Molène est officiellement interdit aux jet-skis suite à un arrêté datant de janvier 2014 qui s'inspire des éléments de réflexion recueillis au sein du parc marin. Le périmètre interdit s'étend de l'extérieur du chenal à l'ouest du Conquet jusqu'au phare de Kéréon et d'une ligne reliant les Pierres-Noires aux Pierres-Vertes. Les pratiquants n'ont donc plus le droit de s'aventurer à bord de leur engin dans le dédale d'îlots et de cailloux. La protection et la tranquillité des animaux marins sont avancées pour justifier cette interdiction. Bruit, vitesse, faible tirant d'eau... Les autorités estiment que la pratique de cette activité n'est pas appropriée à la zone de protection naturelle de la faune et de la flore, au coeur du Parc marin d'Iroise. L'administration a donc suivi sans restriction l'avis très tranché du parc marin. Les véhicules nautiques à moteur (VNM) ont malgré tout la possibilité d'accéder à Molène par le chenal du Laz. « Le transit doit y être continu, sans évolution et à moins de 15 noeuds ».

Sources : Ouest France